Précédent
Suivant

La cigale et le zombie. Ces comportements que l’on pensait propres à l’homme

Grâce aux travaux des éthologues, les hommes ont découvert « l’immense diversité et complexité des modes de vie et agissements des bêtes ». Cela amène à se poser la question : « restent-ils des comportements propres à l’être humain » ? François Verheggen a choisi de les décrire au fil du quotidien : la guerre, la fabrication d’outils, l’agriculture… À la fin de chacun des 15 récits, l’auteur pose la question : « Quel est le propre de l’homme ? » Illustré avec de superbes aquarelles, les récits très vivants apportent des informations pointues et insolites sur les comportements des animaux. L’art est-il le propre de l’homme ? Savez-vous que certains poissons coralliens façonnent des œuvres d’art ? Des plongeurs ont observé de grandes illustrations circulaires tracées dans le sable, représentées avec talent par Stéphane Deprée. L’artiste, un petit poisson-globe, a été vu peaufiner son œuvre avec des coquillages… attendant la femelle qui sera séduite. L’homoparentalité ? L’homosexualité ? Le propre de l’homme ? Chez les albatros de Lyasan, l’œuf pondu doit être couvé en continu pour avoir une chance d’éclore. Une femelle ne peut élever seule son petit à naitre. Après s’être chacune accouplée à un mâle, les deux compagnes se trouvent un emplacement pour nicher. La prise de l’homme et l’addiction, le propre de l’homme ? Au nord de la Sibérie, des rennes sauvages progressent. L’un des rennes avale un champignon. Les rennes consomment volontairement des substances nocives pour leur organisme. La mémorisation, le propre de l’homme ? Les éléphants ont de nombreuses capacités cognitives. Ils sont capables de reconnaitre et classer des membres de la société humaine. Ils sont capables d’apporter des réponses différentes selon les personnes en fonction de ce qui est arrivé dans le passe. L’enseignement, le propre de l’homme. Chez les suricates, l’adulte consacre une bonne partie de son temps à enseigner les petits. Il apprend aux plus jeunes l’art de la chasse, la mère leur montre comment façonner son nid et viendra sur place voir si le travail est bien fait. Cet ouvrage montre que de nombreux comportements que nous pensions être le propre de l’homme existent chez les animaux. En fait l’être humain se distingue par la complexité de leurs agissements (entraide, culture, art, langage…) plutôt que par sa singularité. « L’espèce humaine se révèle singulièrement unique par sa capacité à exprimer l’ensemble des comportements décrits dans ce livre – et bien d’autres – à des niveaux de complexité souvent inégalée ». Cet essai à la fois scientifique et philosophique est passionnant, nous amenant à réfléchir sur la spécificité de la nature humaine.

François Verheggen, Ill. Stéphane Deprée, Delachaux et Niestlé

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

D’un cheval l’autre

« Allez ! Il faut les dire…tous. Je dois les faire revenir vers moi, revivre seul à seul, pas à pas, ce que nous avons vécu pour

Lire la suite

Sons et lumières

Est-il possible d’associer une couleur à un son, comme Newton et bien d’autres après lui s’y sont essayés ? Dans quelles circonstances le son peut-il être

Lire la suite

Parutions la même année

Yellowstone

Après Everest, La grande barrière de corail et Amazonie, ce documentaire, d’un grand format, raconte l’histoire et les richesses de Yellowstone, un parc aux États-Unis

Lire la suite

Les plantes

La Cabane bleue est une maison d’édition engagée sur le plan écologique. Cette collection est dédiée à une approche de l’écologie et de la nature.

Lire la suite

La Joconde et les autres

Le grand illustrateur Quentin Blake apporte sa touche d’originalité dans cette promenade étonnante du Louvre. Alice Harman a choisi 30 chefs-d’œuvre, représentés par une superbe

Lire la suite