Précédent
Suivant

L’intelligence des plantes

Pourquoi ne pas reconnaître les plantes comme des organismes aussi sociables et sophistiqués que nous ? Stefano Mancuso, professeur à l’Université de Florence, est le fondateur de la neurobiologie végétale. Il a révolutionné le monde de la botanique par ses publications. Dans cet ouvrage, il donne de nombreuses preuves scientifiques de l’intelligence des plantes. Il présente d’abord ce qui est à « la racine du problème » dans l’attitude des hommes par rapport aux plantes. Pendant des siècles, celles-ci ont été considérées comme des êtres passifs et dépourvues de sensibilité. Pourtant des philosophes et des scientifiques avaient l’intuition qu’elles avaient d’autres facultés ! Après la description de la physiologie de la plante, il donne des exemples précis, illustrés de schémas très clairs, pour démontrer que les plantes partagent avec nous les mêmes cinq sens et qu’en plus elles ont en d’autres comme la capacité de capter la lumière et de tester le taux d’humidité. Les plantes sont de véritables laboratoires d’analyse. Nous sommes un peu comme Champollion lorsqu’il déchiffrait les hiéroglyphes ! Les plantes ont un langage, elles envoient des messages précis aux animaux et ont un comportement intelligent comme orienter leurs racines selon que les aliments sont dangereux ou bienfaisants pour elles. Un procédé qui pourrait être utilisé pour nettoyer les sols. Le lecteur sera stupéfait par les capacités inconnues des plantes, surtout au niveau des racines. L’exemple du maïs aux USA est tout à fait convaincant. En supprimant un gêne, de véritables catastrophes ont eu lieu car le maïs n’avait plus la capacité de se défendre en appelant de petits vers qui mangeaient les larves. L’intelligence, « faculté inhérente à la vie » ne peut être refusée aux plantes ! Darwin dans son livre « La faculté motrice des plantes » avait montré que les racines ont un organe sensoriel, « la pointe radiculaire » qui envoie des informations à toute la plante. L’auteur démontre par ses expériences que la plante est « un réseau internet vivant ». Les fonctions cérébrales et corporelles existent dans chaque cellule. Très bien argumenté sur le plan scientifique, le lecteur ne peut qu’être convaincu. Il se sentira par la suite un peu comme un « extraterrestre » lorsqu’il regardera les plantes de son jardin !

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Parutions la même année

Une nuit

Saviez-vous que la Terre danse ? Alors ce jardin tourne aussi… Sur une double page, une merveille d’illustrations restitue un jardin de rêve dans la journée,

Lire la suite

Le ciel et les étoiles

La collection « le petit monde animé » est bien conçue pour susciter la curiosité des plus jeunes : volets à soulever, roues à tourner… Dans cet album

Lire la suite

Exilium 1-KOÏOS

Koïos est le premier titre d’une nouvelle trilogie de SF. C’est le départ, le 27 septembre 2189, à bord d’un vaisseau spatial, pour une station

Lire la suite