Précédent
Suivant

La vie Alien. Manuel pour construire un monde extraterrestre

La collection « Parallaxe » née à l’instigation de Roland Lehoucq, fait dialoguer science et science-fiction afin de nous faire réfléchir à la science d’aujourd’hui et de demain. Roland Lehoucq est astrophysicien au CEA et président du festival Les Utopiales. Jean-Sébastien Steyer est paléontologue au CNRS et Muséum de Paris. Laurent Genefort est un grand auteur de SF. « Que ce soit en science ou en science-fiction, créer des aliens crédibles et leurs mondes s’avère une entreprise exaltante ». Dans cet ouvrage, il sera autant question de connaissances que d’imagination. À partir de 1950, surtout avec Dune, la SF a évolué vers davantage de réalisme dans les domaines scientifiques. Les auteurs ont cherché à « identifier le plus grand nombre possible de contradictions entre les descriptions de l’auteur et les faits scientifiques du moment » ce que Clement Hale nomme le « jeu ». Dans la « cosmophère », Roland Lehoucq expose les grandes lignes du processus de formation d’un système planétaire, le choix d’une étoile, la mise en orbite et les systèmes planétaires à deux ou trois étoiles. Et qu’en est-il des systèmes à six étoiles ? Les possibilités de construction planétaires sont en fait très vastes, certains auteurs de science-fiction ne se privent pas de jouer avec les règles. Puis il discute de la « géosphère », les conditions planétaires d’astres susceptibles d’héberger la vie pour des humains colonisateurs ou des extraterrestres étranges. Le chapitre « biosphère » traite d’exobiologie et de sciences de l’évolution pour imaginer ces « vies aliens ». La hard-science, la science-fiction qui prend en compte au mieux les connaissances scientifiques du moment, propose de nommer l’exercice de pensée « exobiologie spéculative ». Il faut au préalable définir la vie, l’émergence et l’évolution du vivant comme nous l’entendons sur Terre. Mais ne faut-il pas aussi imaginer d’autres biochimies, c’est-à-dire voyager dans l’espace et le temps ? La recherche d’une vie extraterrestre fossile est le but de l’exopaléontologie. Et qu’en est-il des modes de reproduction ? Laurent Genefort analyse deux textes de Willy Ley et Hal Clement. Façonnons un extra-terrestre », quelle forme lui donner ? Willy Ley examine les précurseurs de la SF moderne.  « Créer des êtres imaginaires », Hal Clement « si l’on voyage vers Mars dans un récit, le vaisseau doit fonctionner selon les lois physiques communément admises aujourd’hui. Il faut donc que l’écrivain de hard-science ait des connaissances en biochimie et écologie. L’essentiel restant le fait de faire passer un bon moment au lecteur. Dans « La fabrique des aliens » Laurent Genefort donne les recettes utilisées dans ses récits. Tout au long du livre des comparaisons approfondies sont faites avec de très nombreuses œuvres de SF, ce qui constitue une remarquable initiation à la richesse et à la diversité de la science-fiction. Répondant au but de la collection « Parallaxe », cet ouvrage dresse un état des lieux des connaissances tout en maintenant le lien entre science et science-fiction, faisant apparaître deux méthodes pour imaginer la vie ailleurs, donnant « un bel exemple de convergence évolutive de l’imaginaire entre la pensée scientifique et la science-fiction ».

Roland Lehoucq, Jean-Sébastien Steyer, Laurent Genefort, Éditions du Bélial (Parallaxe)

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Voyage vers le soleil noir

Pour observer une éclipse totale de soleil visible à Novossibirsk le 1er août 2008, Olivier Sauzereau, astrophotographe, entreprend, par le Transsibérien, un voyage à la

Lire la suite

Parutions la même année

Naître fille

Naître fille selon les pays n’offre pas les mêmes perspectives ! À partir de témoignages, Alice Dussutour, auteure qui aborde avec un grand talent des sujets

Lire la suite

Le langage des oiseaux

Voici une collection d’éveil documentaire « Comment sait-on ? », bien conçu pour les plus jeunes. L’auteure raconte comment elle a écrit ce livre « j’ai lu ce que

Lire la suite