Précédent
Suivant

Le super week-end de l’océan

Les jeunes lecteurs vont reprouver avec plaisir les trois amis, Rat, le scientifique, Castor, curieuse sur la nature et Orni du « Super week-end de l’espace », documentaire qui a obtenu le prix du livre astronomie jeunesse André Brahic décerné par Ciel et Espace. Cette fois Rat et Castor rejoignent Orni et sa cousine Echid qui venant d’Australie connaît très bien l’océan, pour camper sur une super île d’où ils vont découvrir toutes les richesses de l’océan. Entre chaque thème abordé, les trois amis chacun avec sa personnalité, font des commentaires avec humour et suscitent des questions. L’importance accordée au récit rend la bande dessinée ludique. Une autre qualité de cette BD est de susciter l’admiration, une attitude essentielle dans la démarche scientifique. Les explications sont très claires et bien accessibles au jeune public. Marjolaine Matabos, chercheuse à l’Ifremer, avec d’autres spécialistes du monde marin, ont apporté leur caution scientifique. De nombreux thèmes sont abordés permettant de faire un tour complet de la thématique « océan » : le plancton, le cycle de l’eau, courants marins, climat, tsunamis, vagues, marées, algues, photosynthèse, mouettes et coquillages, requins, coraux, camouflage, poissons, cétacés, océan arctique, fonds marins, fonds noirs des abysses, pollution… Les dessins au Rotring, aux traits fins, de Gaelle Alméras sont très minutieux en noir et blanc, pour tout ce qui est et vient de la terre. Tout ce qui est sous l’eau a été peint à l’aquarelle, avec une grande précision rappelant les dessins de planches naturalistes, comme les forêts d’algues sous-marines. 5 panoramas géants à déplier émerveillent et donnent envie de s’y perdre pour en découvrir tous les trésors, les coraux, la baleine bleue, l’océan arctique et austral et les abysses. Si le jeune lecteur, sensibilisé aux dangers qui menacent l’océan, veut aider l’océan, chacun pourra choisir, selon son style, entre différentes voies d’engagements proposées. Dans cette BD ludique, sous la conduite d’une joyeuse bande d’amis, le jeune lecteur est embarqué dans une aventure pleine de découvertes suscitant l’admiration et la curiosité à laquelle informations et dessins de Gaëlle Alméras répondent pleinement. Un beau travail de médiation scientifique !

Gaëlle Alméras, Maison Georges

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Nautilus. 1-Le théâtre des ombres

Très marqué par ses lectures de l’adolescence, Mathieu Mariolle a souhaité « faire vivre de nouvelles aventures aux personnages marquants de notre imaginaire ». Imaginer ce que

Lire la suite

Parutions la même année

Pourquoi les pandémies ?

Après les Transhumanistes, le Climat et Pourquoi la conquête spatiale, paraît dans cette collection, sur un thème de grande actualité, « Pourquoi les pandémies ? ». Florence Pinaud,

Lire la suite

Les omniscients. 3 -Le berceau

Beaucoup de questions se posent à propos des Omniscients que le lecteur a suivis avec beaucoup d’intérêt dans les deux volumes précédents. Pourquoi une cellule

Lire la suite