Précédent
Suivant

Nellie Bly. Dans l’antre de la folie

Cette bande dessinée s’ouvre par un beau dessin sur le pont sur l’East River en 1887. Une jeune fille arrive dans une pension et, par ses drôles de réflexions, va être prise pour une folle ! Elle va être internée dans l’asile psychiatrique de Blackwell à New York. En réalité elle est une journaliste qui veut enquêter sur les conditions de vie des femmes internées. Elle va découvrir au fil des jours les repas froids, les infirmières méchantes… Certaines ne sont pas folles et se retrouvent à l’Île des Pauvres car elles n’ont pas de moyens ou ont été abandonnées par leur famille. En parallèle, dans des pages plus colorées, Nelly raconte sa vie, ses difficultés à rester à la maison à faire le ménage au lieu de travailler. Sa seule consolation était de lire les journaux où elle découvre qu’une avocate a écrit :« Nous n’obtiendrons jamais l’égalité des droits tant que nous ne l’arracherons pas ! ». Un jour elle écrit à un journal sur la dure condition des filles qui ne possèdent rien. Elle est ensuite chargée d’enquêtes sur les conditions de vie des « working girls ». Dérangeante, elle est remerciée et fera des reportages touristiques. Mais sa volonté de dénoncer, lui fait écrire sur le manque de liberté de la presse au Mexique. Elle est obligée d’employer une ruse pour montrer qu’en fait les rédacteurs pensent que « Les femmes vont nous voler notre travail ». Carole Maurel, dans des nuances sombres, dessine des scènes très dures comme celles des bains dans l’eau froide, évoquant cette ambiance tragique où tout espoir disparaît peu à peu et montre bien sur les visages tous les sentiments ressentis par les patientes. Les articles de la journaliste font l’effet d’une bombe et l’affaire sera portée devant le tribunal. Des mesures seront prises pour apporter des améliorations aux situations de ces femmes. Quel magnifique témoignage d’une femme qui a n’a pas hésité à donner de sa personne pour pouvoir faire connaître au public que des femmes vivaient dans des conditions inacceptables !

Virginie Ollagnier-Jouvray, Ill. Carole Maurel, Glénat (Karma)

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

En chair et en fer

Quelle couverture ! Format à l’italienne, en bichromie, reflet argenté, un homme nu se retournant sur un robot « métal » fait prévoir un contenu inhabituel ! En effet

Lire la suite

Prise de bec

Les éditions Motus créent une nouvelle collection de bandes dessinées et de romans graphiques pour la jeunesse. Celle-ci a pour but de proposer aux jeunes

Lire la suite

Ce que nous sommes

30 ans que le projet Data Brain a été lancé ! Les hommes ont un deuxième cerveau numérique qui a une capacité de 400 milliards de

Lire la suite

Parutions la même année

France secrète. Merveilles insolites

Quel plaisir de continuer à suivre Patrick Baud dans ses découvertes de « merveilles insolites ». Après « Lieux secrets : merveilles insolites de l’humanité », il nous propose de

Lire la suite

Animal

Cyril Dion, avec deux adolescents et toute une équipe, est parti rencontrer des personnes impliquées dans une démarche écologique. De nombreuses questions se posent à

Lire la suite