Précédent
Suivant

Le monde et nous. Une histoire et des sciences pour tous

Pascale Baugé, de formation scientifique (ingénieur et doctorat en génie des Procédés), présente ainsi son livre : « mon livre Le Monde et Nous : une histoire et des Sciences pour tous, un roman autobiographique où se mêlent émotions, réflexions, dessins et Sciences vulgarisées ». Comme l’explique Anne-Virginie Salsac, directrice de recherche au C NRS, dans la préface, Pascale Baugé amine un blog de Sciences « Le Monde et Nous » hébergé au sein du Café des Sciences, où elle présente, en excellente médiatrice, les derniers travaux des scientifiques. Dans cet ouvrage autobiographique, elle raconte quel chemin elle a suivi pour devenir une scientifique. Le récit est très vivant, écrit à la première personne, avec plein d’anecdotes. Petite fille, Pauline appréhende la rentrée des classes au primaire. Pascale Baugé décrit très bien ce qui se passe dans la tête d’une enfant de cet âge, heureuse d’apprendre, de passer « des lettres aux mots ». Puis c’est la découverte des livres : « les histoires c’est merveilleux ! Tu plonges dans un autre univers et tu peux même comprendre le monde des Sciences ». Sa grand-mère joue un grand rôle, elle l’initie aux beautés de la nature, lui expliquant par exemple les vertus de l’ortie. Toute jeune, elle aimait faire des expériences, comme celle des billes d’eau qui dansent pour comprendre ce qui se passe. Elle est fascinée par les araignées et les observe attentivement. Elle se demande ce que réserve la vie ? « Cultiver sa créativité », la campagne lui en donne l’occasion, une rencontre avec un liniculteur, bricoler de ses mains, la culture des pommes de terre. Recevant en cadeau une mappemonde, son père lui explique les saisons, les climats. Elle se rend compte qu’on ne saisit pas toujours comment les phénomènes se produisent. Un livre va la marquer : « Quelques pas sur la Lune ». Son père répond à ses questions sur le fonctionnement d’une fusée. Elle décide, ce jour-là, de tout consigner dans un cahier. Elle montre dans le chapitre consacré à la cuisine, que la science est présente dans la vie quotidienne. En quatrième, c’est un vrai déclic, les maths lui apparaissent comme un jeu. Elle est très intéressée par la manière de faire des maths de Maryam Mirzakhani, connectant plusieurs disciplines. Peu à peu elle a l’impression qu’elle a suivi un fil, construisant son petit monde. La découverte des lois de Newton lui font voir ses promenades à vélo différemment aimant partager ses connaissances en physique. Elle est émerveillée par tout ce qu’elle découvre en physique et en chimie et le plaisir de pouvoir dire « Eurêka » ! Puis ce sera la préparation des concours aux écoles d’ingénieur, la persévérance dans l’effort, Nancy, la belle époque !, la rédaction d’une thèse… Il faudra faire face à la mort de ses parents à qui elle rend hommage en particulier sur la place qu’a tenue sa mère dans sa vie. Un nouveau chapitre de sa vie s’écrira avec son entrée dans le monde du travail, son mariage, la naissance de ses enfants. La deuxième partie porte sur l’importance accordée à la transmission, que ce soit auprès de ses enfants et auprès du grand public, montrer « comment les sciences parviennent à expliquer le pourquoi des choses est tout simplement incroyable » ! Plaisir partagé avec sa mère d’« écrire les sciences » dans l’ouvrage « la science à contrepied », de rencontrer d’autres acteurs de la vulgarisation pour des échanges et partages. Les dessins et schémas sont ceux de ses deux enfants, une belle preuve d’amour d’une maman attentionnée. Au fil du récit, dans des encadrés, « Au tableau », l’auteure a mis des extraits de son blog, des explications bien accessibles sur le charbon, c’est quoi ?, Réaction de Maillard, le son, des araignées incroyables, la solanine, la cuisson des pâtes, les fractales, les lois de Newton, l’effet Eurêka, la cristallisation, le biomimétisme… et des thèmes qui sont chers à Pascale Baugé, Femmes de science, la grossesse, l’éducation et le rôle des mamans, le traitement des maladies dont l’AVC et la maladie d’Alzheimer, maladies qui ont touché ses proches. Cet ouvrage, dont l’idée est née pour rendre hommage à sa mère, est un récit à la fois empreint d’une grande sensibilité pour sa famille et très intéressant pour voir comment peu à peu s’est construit sa passion pour les sciences et son souhait de la partager.

Pascale Baugé, Ill. Valentin Baugé, Geoffrey Baugé, Le lys bleu éditions

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Very Math Trip

L’auteur, Manu Houdart, agrégé en Mathématique, aime les maths et se fait fort de les faire aimer au plus large public. Combien de personnes avouent

Lire la suite

Parutions la même année