Précédent
Suivant

La révolution de l’ARN Messager. Vaccins et nouvelles thérapies.

« Cette pandémie aura fait entrer l’ARN messager dans l’histoire de l’arsenal thérapeutique de la médecine humaine » écrit Patrick Aebischer, professeur de neurosciences dans la préface. Ce livre raconte, selon un plan chronologique, l’histoire de l’ARN messager qui a demandé trente ans pour décrypter son rôle dans la synthèse des protéines et maîtriser son utilisation thérapeutique. Fabrice Delaye, journaliste, a interviewé tous les scientifiques qui ont participé aux recherches. Que se passe-t-il dans vos bras au moment du vaccin ? L’auteur en « médiateur  science », imagine un scénario avec un facteur qui a une casquette, une combinaison résistante et un plan de plus de 4000 caractères pour faire comprendre comment cela fonctionne. L’histoire commence par la découverte de l’ARN messager en 1961 par François Jacob, Jacques Monod et Sydney Brenner. Il y aura par la suite une vague de découvertes fondamentales. Mais la réputation d’instable, induisant des réactions inflammatoires et pénétrant mal dans les cellules en raison de sa charge électrique négative, devra être combattue pendant des années par les « pionniers des technologies de l’ARN ». Qui sont-ils ? Sur quoi a travaillé Robert Malone au Salk Institute et pourquoi a-t-il dû abandonner ? Comment se fait-il qu’en 1993 la France qui avait toutes les cartes en main, a abandonné son projet de vaccin à ARN ? Vingt années de perdues ! Quelles découvertes vont faire deux obsédés de l’ARN, la hongroise Katalin Karibo et l’Américain Drew Weissmann ? Quelles difficultés a rencontré la start-up, Curevac, fondée par Ingmar Hoerr, qui mise sur l’ARN messager ? Comment Moderna, son patron français, Stéphane Bancel et ses investisseurs suisses ont visé la lune et y sont parvenus ? La course aux vaccins s‘est surtout déroulée aux États-Unis où des start-up ont battu des Big Pharma. Elle est racontée par Moncef Slaoui qui a organisé l’opération Warp Speed. Quelles sont les recherches menées aujourd’hui pour soigner d’autres maladies dont les cancers à l’aide de cette technologie ? Un entretien entre le Canadien Pieter Cullis et Melissa Moore en donne les pistes. Pouvoir produire des protéines à la demande ou corriger celles qui sont défectueuses avec des ARN ouvre un champ de recherche thérapeutique sans limite. Cet ouvrage a un grand intérêt pour le grand public car il replace dans un contexte historique les processus de recherche sur les vaccins à ARN et ouvre sur les perspectives futures pour notre santé.

Fabrice Delaye, Odile Jacob

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Demain on part sur Mars

Beaucoup de documentaires ont paru sur Mars. Mais celui-ci a une approche originale. Il se présente sous forme d’un carnet de voyage d’une classe dont

Lire la suite

Les aventuriers de la cuisine

Savez-vous que lorsque vous faites de la cuisine, vous faites de la science ? Raphaël Haumont, scientifique, avec son complice, Thierry Marx, « un grand chef », nous

Lire la suite

Parutions la même année

À l’attaque du virus !

Les enfants entendent beaucoup parler de virus. Une petite bête méchante ? Quelque chose qu’on ne voit pas avec ses yeux ? Avec ce premier documentaire, grâce

Lire la suite

Un été à Tsurumaki

L’auteur se situe dans la longue tradition d’auteurs japonais ouverts aux influences occidentales dont le surréalisme. C’est une histoire toute en tendresse que Shin’ya Komatsu

Lire la suite