Précédent
Suivant

Mégafauna

Nous sommes en 1488 après Kmaresh. Les Homo sapiens occupent la majorité des terres, une partie de l’Europe est aux mains de leurs rivaux, les néandertaliens, connus sous le nom de Nors. La thématique de cette bande dessinée est d’actualité. Pendant longtemps, il était convenu de penser que les Néandertaliens avaient disparu sans avoir eu de contact avec les Sapiens. Puis suite à des découvertes archéologiques importantes, les preuves de leurs relations ont été établies. Au début de ce récit, Timoléon de Veyres donne une leçon d’anatomie comparée à son oncle, montrant les différences de formes des crânes de Nors avec ceux des Hommes. Il va être envoyé en mission, avec son ami Pontus, lui aussi médecin, chez les Nors qui se terrent derrière leurs murs, dans la contrée d’Eelbaar dont le chef se nomme Vorel. Une double page superbe les montre arrivant au pied de la cité, perchée au sommet de la grande muraille. Ils passent de paysages dévastés à une végétation luxuriante avec de fabuleuses machines. Les Nors les trouvent, eux les Mêrogs, nigauds, exhalant la peur et l’inexpérience ! Ils vont montrer qu’on peut leur faire confiance en réussissant un accouchement sous césarienne. Peu à peu, ils vont réviser leurs opinions sur les Nors, très surpris par leur mode de vie. Pourquoi chez eux une faune géante prospère alors qu’elle a disparu chez nous ? Comment se fait-il que les femelles occupent des fonctions très importantes ? Il va découvrir la sensualité avec la fille du chef qui va lui confier le secret des Nors mettant en jeu leur avenir. Les dessins aux traits précis suivent fidèlement l’histoire, aussi bien dans les détails, les expressions des personnages que dans les changements de teintes marquant les étapes importantes. Une histoire de vol, provoque un rebondissement inattendu. Homo sapiens et Nors continueront-ils leurs relations, malgré le jeu des alliances ? Un récit passionnant et d’actualité, porteur d’un bel enseignement sur les préjugés que souvent des hommes ont vis-à-vis d’autres peuples qu’ils ne connaissent pas !

Nicolas Puzenat, Sarbacane (BD)

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

La craie des étoiles

Max découvre un livre qui raconte la vie d’un aïeul aventurier. Parmi ses affaires au grenier, il trouve une craie magique : il suffit de dessiner

Lire la suite

Otto, l’Homme réécrit

Cette BD, d’un format à l’italienne, surprend ! Le plus souvent deux grandes cases par page, aux traits très précis, en noir et blanc, rythment le

Lire la suite

Parutions la même année

Ivalu

Sur la couverture, une petite fille suit un oiseau dans un étroit défilé de montagnes, telles des êtres menaçants… Premières planches très belles, dans une

Lire la suite

La révolution industrielle

Dans cette excellente collection qui raconte l’histoire de la France en BD, les jeunes lecteurs vont découvrir le XIX° siècle, une période où « des bouleversements

Lire la suite