Précédent
Suivant

Femmes de science. À la rencontre de 14 chercheuses d’hier et d’aujourd’hui

Cet ouvrage était très attendu pour montrer aux jeunes que depuis toujours les femmes ont contribué à la recherche scientifique. L’auteure, enseignante des sciences de la vie et de la Terre, avec son mari Guillaume Lecointre, professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle, participent activement à la médiation des sciences pour le grand public. Dans cet ouvrage original, Annabelle Kremer-Lecointre donne la parole à des femmes de science du passé et d’aujourd’hui, sous forme d’entretiens Certaines sont célèbres comme Ada Lovelace, Marquise du Châtelet, Irène Joliot-Curie, Dian Fossey et d’autres ont été oubliées alors qu’elles ont accompli des travaux scientifiques remarquables que souvent les hommes se sont appropriés ! Hypatie est une des rares femmes de l’Antiquité dont on ait la trace. Hypatie explique qu’elle enseigne à Alexandrie la philosophie, l’astronomie et les mathématiques dans son école et à ses disciples dans sa demeure, qu’elle associe à l’étude la réalisation pratique d’instruments comme un hydromètre. Une photographie du film « Agora » la montre en train d’étudier les traités d’Euclide ou de Ptolémée. Elle nous apprend que dans l’Égypte antique, la femme est considérée comme l’égale de l’homme ! Maria Sibyla Merian est l’unique femme naturaliste du XVII° siècle dont les illustrations sur les chenilles et les insectes, extraites de ses somptueux ouvrages, montre ses qualités d’artiste. Angélique Marguerite Le Boursier Coudray, femme sage itinérante, enseigna au XVIII° siècle l’art de faire accoucher avec des « machines », un mannequin et des poupées. Pour chaque chercheuse, un grand portrait couleur et une citation éclairant leur démarche comme celle de Jeanne Villepreux-Power : « Pour moi, il est capital d’expérimenter à partir du terrain. J’ai passé beaucoup de temps à observer les êtres vivants dans leur milieu naturel ». Rosalind Franklin a beaucoup souffert de différences de traitement par rapport à ses collègues masculins dont les trois titulaires du prix Nobel pour la structure de l’ADN n’ont même pas mentionné son nom ! Les entretiens avec des scientifiques d’aujourd’hui, Frédérique Pelsy généticienne, Sylvie Le Bomin ethnomusicologue et Nalini Anantharaman mathématicienne montrent le parcours, les recherches et les difficultés rencontrées en tant que femme. Des pages en couleur apportent des informations sur les conditions historiques, sur l’évolution d’une technique médicale, sur l’évolution d’une science, sur une question éthique, sur le métier de scientifique, sur l’utilité des recherches… Ces interviews sont une originale façon de revisiter près de 1500 ans d’histoire des sciences sous une forme vivante et attrayante en révélant la place tenue par les femmes de science ! Un ouvrage indispensable pour le grand public et en particulier pour donner envie aux jeunes d’embrasser les carrières scientifiques.

Annabelle Kremer-Lecointre, La Martinière

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Optique

Dans les années 1665-1666, Newton découvre la décomposition de la lumière blanche. Publié en 1704, cet ouvrage donne la première théorie mathématique des phénomènes de

Lire la suite

L’intelligence artificielle

La petite bédéthèque des savoirs est une nouvelle collection dont la conception est très intéressante : un spécialiste et un dessinateur s’unissent pour vous faire comprendre

Lire la suite

Parutions la même année

L’éléphant

Dans cette collection, les éditions La Cabane bleue ont conçu une collection documentaire ludique avec un bon fil conducteur « Suis du doigt ». Les jeunes enfants

Lire la suite