Précédent
Suivant

Le destin fou de Marguerite de Wendel : Maîtresse de forges, des Lumières à la Terreur

Danièle Henky raconte, dans un récit captivant, la vie d’une femme extraordinaire, Marguerite de Wendel. En juin 1737 meurt Jean-Martin Wendel, un homme très puissant « maître de forges ». Dans la première Époque, 1739-1753, son fils, Jean-Charles se marie avec Marguerite. Les jeunes gens se sont trouvés des goûts communs, en particulier pour les « sciences nouvelles ». Le récit est rendu très vivant avec des extraits du journal qu’elle a tenu tout au long de sa vie, donnant plein d’indications sur la vie quotidienne. Le lecteur découvre la vie industrielle de l’époque avec maints détails sur la fabrication de la fonte et le façonnage du fer. « Charles a fait bâtir le haut-fourneau, une impressionnante construction en maçonnerie capable de supporter des températures d’environ 1555°… la fonte s’écoule comme un ruisseau de feu ».Marguerite fait preuve d’une « insatiable curiosité littéraire et scientifique » et écoute plus les médecins que les prêtres quand elle est enceinte. La deuxième époque va de 1757 à 1784. Un débat intéressant entre monsieur l’abbé et sa fille Isabelle montre qu’à cette époque il n’est pas question que filles reçoivent la même instruction que les garçons. Comme le dit l’évêque « Qu’il soit donné à ces demoiselles un minimum d’enseignement… pour des épouses aussi dociles que bien élevées ». Marguerite va montrer tout ce dont elle est capable pour gérer l’entreprise du fait de l’état de son mari et de la guerre. Comme sa mère, Ignace, le fils aîné, est gagné par les idées des libres-penseurs mais « Homme de savoir et homme de foi ne font pas bon ménage ». Gabriel Jars de l’Académie des sciences expose les nouvelles méthodes de fabrication : mélanger du bois et du coke pour un combustible plus sûr. Après la lecture de l’Encyclopédie de d’Alembert, Ignace a rencontré le savant Lavoisier qui lui a donné l’envie de comprendre le monde environnant : principes chimiques, physiques, techniques… Il construit dans le Creusot une nouvelle usine : les machines à feu font mouvoir les soufflets… C’est la vapeur qui met en route tout ce mécanisme. « Homme des lumières », il donne des aides à ses ouvriers. La troisième époque de 1787 à 1802 va être très difficile pour Marguerite. À la mort de son mari, la situation financière n’est pas brillante, elle a dû prendre les rênes des forges d’Hayange, mener des procès avec une obstination inébranlable. En 1792, la Révolution est aux portes, Tourneur, l’ancien cocher, s’acharne sur ses anciens maîtres. Son petit-fils, François Louis est arrêté et exécuté. Puis elle sera mise en prison… Cette biographie de Marguerite et de sa famille est un témoignage passionnant de la vie d’une femme extraordinaire, de la situation des femmes et du contexte scientifique et social de son époque.

Danièle Henky, Le Papillon rouge éditeur

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Les animaux des mondes perdus

Dans la lignée de leurs livres précédents consacrés aux animaux disparus, imaginaires et microscopiques, ce duo auteur-illustrateur très apprécié a voulu faire découvrir comment les

Lire la suite

Micromonde

Partez à la découverte de l’univers microscopique de la nature. Bien conçu ,avec une mise en page variée , cet ouvrage décrit le monde de

Lire la suite

Parutions la même année

La nature et les hommes en BD

Quelles ont été les relations des hommes avec la nature au fil des siècles ? Classées par ordre chronologique, vingt-trois bande dessinées racontent la grande histoire

Lire la suite