Précédent
Suivant

Bêtes de sexe. La diversité amoureuse des humains et des autres animaux

Marc Giraud, naturaliste spécialiste du monde animal et Annabelle Pongratz, sexologue, ont uni leurs compétences pour faire découvrir la richesse extraordinaire de la sexualité des humains et des autres animaux, « un champ de recherche en plein développement ». La biologie de l’évolution, l’éthologie, l’histoire des mœurs et la neurobiologie ont été mobilisées. Les lecteurs, comme dans ses autres ouvrages, retrouveront avec plaisir les dessins précis de Marc Giraud sans oublier l’humour présent au fil des pages. Tout d’abord est retracée une histoire naturelle de la sexualité. L’histoire de la sexualité aurait débuté il y a environ 1,5 milliards d’années avec les eucaryotes. La reproduction sexuée met en jeu deux êtres différents pour en créer un ou plusieurs nouveaux. Comme la vie, la sexualité est née dans l’eau. Il y a la fécondation externe chez la plupart des poissons et amphibiens. La fécondation par pénétration existe depuis des millions d’années avec les requins qui ont « inventé » la maternité et l’organe sexuel d’intromission. Le plaisir sexuel, cadeau de l’évolution, est devenu une motivation en soi. Charles Darwin a fait faire un grand bond à nos connaissances en décryptant les mécanismes de l’évolution des espèces qui ont été confirmés par la découverte de l’ADN. Avec « Homo sapiens » la morale est intervenue sous forme de lois. Quels sont les caractères sexuels secondaires chez les hommes et les femmes ? Quelles sont les manières de draguer ? Plusieurs exemples sont données comme l’utilisation du parfum pour séduire. Les papillons de nuit ont des antennes développées capables de détecter des phéromones des très loin. Vous avez surement déjà vu un cheval retrousser ses lèvres, il le fait pour mieux percevoir les phéromones. Que se passe-t-il chez l’homme ? Savez-vous que nous avons un nez spécialisé ? Le son est aussi un vecteur idéal pour les messages amoureux. Les femelles oiseaux savent par exemple reconnaitre quantité d’informations dans le chant du mâle. Puis vient le moment d’exhiber ses couleurs. De beaux dessins montrent le bec du macareux qui s’est coloré en saison de reproduction, le ballon écarlate gonflé par le phoque à capuchon et les costumes de séduction des canards mâles. Ensuite ce sont les parades nuptiales. Quels organes génitaux ? Dans cette partie, est décrit « un catalogue surréaliste d’outillages improbables ! » : pénis doubles à tête chercheuse, musicaux ou détachables, utérus triples ou vagins en spirale ; vulves clignotantes, clitoris épineux ou en forme de phallus… Comment le sexe apparait ? Dans un grand dessin en couleurs, des schémas montrent comment le sexe des petits alligators dépend de la température au sein du nid. Savez-vous que chez les fœtus humains, la différenciation génitale commence à la 8e semaine ? Pendant longtemps le clitoris a été peu décrit. Connaissez-vous la taille du clitoris en interne ? Qu’est-ce que l’hymen ? Quelle est la mécanique de l’érection ? Vous trouverez des réponses à de nombreuses questions sur la sexualité. Vient le moment du « passage à l’acte ». Comment s’unissent les différentes espèces, combien de temps et à quelles fréquences ? L’amour prend parfois des allures acrobatiques. De nombreux exemples dont des records sont donnés dans ce « Kâma-Sûtra » animalier : les bonobos sont les grands champions ! Pourquoi dit-on que le cerveau est le premier organe sexuel ? Les hormones jouent un grand rôle dans la chimie de l’amour et dans les cycles sexuels des espèces. Comment se passent les règles chez les femelles animales ? Sont-elles fécondes toute leur vie ? Quelles sont les drogues du cerveau ? Qu’est-ce que la dopamine la sérotonine et l’ocytocine ? Dans un tableau, sont décrits, selon les différentes phase durant l’amour, les effets corporels et les effets cérébraux. Les auteurs dévoilent chez de nombreuses espèces quels sont les plaisirs et rivalités entre mâles et femelles. On parle de « guerre des sexes » car les uns et les autres suivent des logiques et des fonctionnements différents. Savez-vous que des mâles installent des sortes de ceinture de chasteté, une sorte de bouchon vaginal ? Le viol existe-t-il dans la nature ? Comment le sexe est-il perçu dans la société ? Les mentalités et les mœurs changent. Aujourd’hui les femmes revendiquent le droit à l’orgasme. « Il n’y a pas de sexualité épanouie sans consentement et sans désir réciproque ». dans la dernière partie « Il y en a pour tous les genres », les auteurs expliquent qu’il ne faut pas confondre sexe et genre : « Aimer est un verbe qui se décline à tous les genres ». L’homosexualité et surtout la bisexualité n’ont rien de contre nature. Les exemples sont très nombreux. L’homoparentalité se rencontre aussi bien pour les couples femelles que mâles. Les comparaisons entre les comportements sexuels des animaux et ceux des humains permettent de comprendre qu’il y a de l’animal en nous et de l’humain chez les animaux. La faculté d’empathie se retrouve aussi bien chez l’homme que chez l’animal. Ce livre fait du bien car il amène à porter un regard différent et positif sur les mœurs sexuelles non admises par tous dans la société. Comme l’écrivent le naturaliste et la sexologue : « la sexualité et l’amour sont au cœur de tout ».

Marc Giraud, Annabelle Pongratz, Ill. Marc Giraud, Delachaux et Niestlé.

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Parutions la même année

Secrets de la girafe

Cécile Benoist a super bien conçu cet album documentaire. Elle a fait un choix d’informations qui permet au jeune public de bien connaître la girafe.

Lire la suite