Précédent
Suivant

The loop

Le loop est une prison ultra connectée en forme de boucle d’où son nom. Luka avec d’autres adolescents délinquants est enfermé dans une chambre scannée toutes les trois secondes. Ils vivent dans la solitude et le désespoir. Voici ce qui arrive « quand on confie le destin des humains aux machines ». Dès le début de l’ouvrage, le thème est clairement annoncé, les conséquences d’un monde gouverné par une intelligence artificielle, le système d’exploitation Happy ou dominent les « Modifiés ». Luka, « pour ne pas perdre la boule », se plonge dans la lecture de livres, les « vrais livres d’avant, en papier » que lui apporte la surveillante Wren. L’angoisse est d’être envoyés au « Report » des essais médicaux avec prélèvements d’organes, essais de nanotechnologies car ils servent de cobayes, de rats de labos pour améliorer sans cesse la vie des Modifiés… descriptions très dures du déroulement et des conséquences du « Report ». À la télévision passent des discours de Golen Rye, le héros capitaliste aux yeux des riches et le défenseur des droits pour les pauvres ! En fait la corruption règne avec dissimulation des brevets médicaux et des énergies nouvelles. Le lecteur va vivre avec angoisse les aventures de Luka quand Wren lui annonce que pour sa survie il doit partir. Arrêté au cours de sa fuite, il sera envoyé sur la chaise… Les événements vont se succéder rapidement. Il n’y a plus de courant en ville ! Luka va alors tout tenter pour s’enfuir, tenant tête aux rats dans le tunnel, assistant à des scènes d’horreur dans les quartiers des pauvres… Ce héros intrépide et déterminé a un grand souci des autres détenus et de sa famille restée en ville. Même dans les pires circonstances il refusera de les trahir, montrant l’importance de l’amitié et de la solidarité entre amis. Ce récit de science-fiction, à la fois épopée fantastique et thriller, pose la question de savoir jusqu’où peuvent aller des dirigeants politiques qui ont dans leurs mains tous les outils technologiques pour contrôler toute la vie, enlevant à chaque homme son individualité et sa liberté. On attend avec impatience le tome 2. Ce récit apportant de nombreuses informations sur le plan scientifique et technologique, incite à réfléchir à une société future dominée par les machines. Passionnant !

Ben Oliver, La Martinière jeunesse fiction

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Qui veut la peau de Galilée ?

Les éditions Le Pommier souhaitent dans cette nouvelle collection faire connaître la vie et l’œuvre des plus grands scientifiques au jeune public. L’idée force des

Lire la suite

L’horloge de l’apocalypse

Lorris Murail fait partie d’une familles d’écrivains : ses deux sœurs sont aussi des auteurs très appréciés, Marie Aude Murail et Moka. Il a écrit avec

Lire la suite

Les maux bleus

Armelle, 16 ans, a découvert peu à peu qu’elle aime les filles. Au lycée, elle est l’objet du mépris de ses camarades. Et le pire

Lire la suite

Parutions la même année

Bonjour le corps

Vraiment conçu pour les « petiots », ce documentaire animé leur donne les premières notions sur le corps humain. Tourner une roue pour voir comment se développe

Lire la suite

Forêts sauvages

Avec ce bel ouvrage, le lecteur va s’émerveiller devant les trésors insoupçonnés que recèlent les forêts sauvages ! Annik Schnitzler, spécialiste de l’écologie forestière, souhaite « convaincre

Lire la suite