Précédent
Suivant

Les migrants du temps

Cette bande dessinée est la dernière de la collection « les futurs de Liu Cixin », le quinzième récit de l’écrivain de science-fiction Liu Cixin qui ont été adaptés par des auteurs de tous les pays : 15 voyages quantiques à la croisée des dimensions scientifiques et humanistes pour imaginer les futurs possibles de l’humanité. Du fait de la pollution et de nombreux problèmes, il est envisagé de faire partir 80 millions d’humains dans le futur, placées en état de cryogénisation dans une super structure. « C’est la première migration temporelle de notre histoire » annonce Wu Feng nommé ambassadeur pour négocier l’intégration des migrants avec les autorités du futur. Il sera entouré par des experts en astronomie, biologie, physique… Le premier arrêt sera dans un siècle. Il ne peut y avoir que quatre réveils du système. Serge Pelé traduit très bien dans ses dessins et par l’usage de la couleur les évènements et le ressenti des personnages. Visage effrayé de Wu Feng :« Il y a un problème avec le système cryo ? ». Le premier saut temporel est une réussite, ils se retrouvent un siècle plus tard. Les membres du comité sont emmenés par le Président voir les députés dans le vaisseau-parlement de l’hémisphère Nord. Ils sont obligés de fuir car ils sont en guerre contre l’hémisphère sud. Il ne s’agit pas « d’un monde meilleur et accueillant… ». Double page qui se déplie sur un tableau très sombre, de soldats porteurs d’un masque, rappelant la guerre de 1914 ! Wu Feng propose que le prochain réveil soit dans 500 ans. Découvriront-ils un monde où ils pourraient vivre ? Les mondes imaginés du futur sont époustouflants sur le plan technologique et physiologique, la maladie et la vieillesse ont été vaincues, les humains peuvent voler, il y a 6 soleils, des cristaux en suspension, des techno-puces quantiques pour vivre dans l’abstrait, un monde immatériel où « chacun peut créer son propre espace, vivre selon ses désirs, rien qu’en utilisant son imagination » ! Pourront-ils choisir ce monde ? Ou devront-ils tenter de faire un bond de 10 000 ans ? Ce quinzième et dernier récit se terminera-t-il sur une note optimiste, l’espoir d’un monde où la nature a repris ses droits et où l’homme vit en harmonie avec elle ? Cette bande dessinée clôture le cycle avec succès. Le lecteur est captivé par cette quête dans le futur d’un monde meilleur !

Sylvain Runberg, Ill. Serge Pellé, Delcourt (Les futurs de Liu Cixin)

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Calpurnia

Cette bande dessinée est adaptée du roman « Calpurnia » de Jacqueline Kelly, publié à l’École des loisirs. Calpurnia raconte sa vie au Texas en 1899. Son

Lire la suite

Parutions la même année

Les secrets du soleil

Miho Janvier, astrophysicienne à L’Institut d’Astrophysique Spatiale (IAS), est une spécialiste du Soleil. Elle travaille aussi pour la mission Solar Orbiter de l’Agence Spatiale Européenne

Lire la suite