Précédent
Suivant

Les animaux parlent. Sachons les écouter

Nicolas Mathevon, biologiste et éthologue, a fondé une équipe de recherches dédiée à la bioacoustique. Dans cet ouvrage, il fait part des études menées à travers le monde, dans des milieux très différents, sur les communications acoustiques animales. La bioacoustique demande de solides connaissances en biologie. Et il faut aussi comprendre ce qu’est un son. L’auteur vous donne un « petit vade-mecum d’acoustique physique ». Le lecteur va pénétrer dans les mondes sonores des animaux, chants, cris, qui sont des signaux leur permettant de converser avec leurs congénères. Comment les vocalisations et stridulations animales sont-elles produites ? Quelles informations contiennent-elles ? Peut-on comprendre les langages animaux ? Grâce aux progrès techniques, les scientifiques ont pu déchiffrer ces partitions. Le périple commence dans la forêt tropicale brésilienne pour écouter les Parulines à sourcils blancs. Nicolas Mathevon raconte d’une manière très vivante avec beaucoup de détails et d’humour, en interpellant le lecteur, toutes leurs péripéties de scientifiques sur le terrain : « Nous avons joué des chants de Paruline depuis le haut-parleur ; Enfiler une combinaison de plongée et se mettre à l’intérieur d’un affût flottant ; De nombreuses sorties en mer, dans des conditions difficiles, pour observer les morses (À voir le film Bonjour les morses). Il est fort intéressant de voir comment les scientifiques procèdent, quelles étapes ils suivent, des enregistrements au déchiffrage des mécanismes de codage et décodage, pour analyser un système de communication. Les croquis très précis de son père permettent de les identifier. Des comparaisons avec des oiseaux d’un autre milieu forestier comme avec le Troglodyte mignon, permettent de confirmer les observations ; ils utilisent un codage qui permet de contrer la dégradation du signal. En mer de Barentz, Norvège, en dépit du bruit ambiant, comment font des animaux pour échanger des informations ? Comment un manchot peut-il reconnaître ses parents ? Et chez les insectes ? Savez-vous que les mouches et les moustiques possèdent des oreilles « courte distance » sur leurs antennes ? Pourquoi construire des arbres phylogénétiques de l’histoire des signaux ? En Guyane, quelle est la cause des rassemblements des Lipaugus ? Quels animaux communiquent par ultrasons, infrasons, vibrations ? En scannant un code QR, des enregistrements sonores, des films et des dessins inédits sont disponibles sur le site web du livre. Dans cet ouvrage super bien documenté, comme le dit Marc Giraud, Nicolas Mathevon nous « livre les clés pour mieux comprendre la musique de la nature ». Il montre aussi que la science est une aventure passionnante !

Nicolas Mathevon, Ill. Bernard Mathevon, humenSciences

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Mon premier livre sur la science

Les éditions Usborne ont publié précédemment plusieurs documentaires « science » dont « 365 activités scientifiques » et « L’histoire des sciences en 100 images ». Cet album documentaire s’adresse aux

Lire la suite

La biodiversité

Le journal Albert lance une nouvelle collection de documentaires « Mondes futurs » qui comme son nom l’indique, va parler des grands défis sociaux, politiques ou scientifiques

Lire la suite

Parutions la même année

Face à face avec son cerveau

Stanislas Dehaene mène des recherches en neurosciences cognitives depuis de l’âge de 20 ans et a le souci de transmettre ses connaissances au grand public.

Lire la suite

Plantes carnivores

Les plantes carnivores font un peu peur ! Si on s’approche, ne vont-elles pas nous croquer un doigt ? Contrairement à ce qui se passe habituellement dans

Lire la suite

Les microbes

En cette période de pandémie, les enfants posent beaucoup de questions à propos de ces organismes microscopiques dont certains nous rendent malades. Grâce aux microscopes

Lire la suite