Précédent
Suivant

Le chant des roches. Voyage à travers les lieux légendaires de France

Georges Feterman, passionné de nature (Président de l’association A.R.B.R.E.S.) est très connu et apprécié du grand public. Il invite à un voyage tout à fait original, mêlant légendes et connaissances géologiques. Comme l’écrit dans la préface, Stéphanie Bodet, championne du monde d’escalade : « La pierre parle à ceux qui savent écouter… Le chant des roches est une flânerie poétique et scientifique qui invite à se mettre à l’écoute du chant de nos ancêtres ». Georges Feterman fait découvrir trente-sept lieux insolites dont certains peu connus. Le lecteur trouvera sur une carte de France la localisation des sites légendaires. Pour chaque site, sur une double page, l’auteur indique l’intérêt majeur, puis décrit le processus géologique qui a donné ces formes avec un encadré sur une information scientifique sur un point précis. Sur l’autre page, un très beau dessin de Claire le Roy illustre à la fois le site géologique et la légende. D’où sortent les animaux pétrifiés du bois de Païolive, en Ardèche ? C’est l’occasion pour Georges Feterman d’expliquer l’érosion des roches par la pluie chargée en dioxyde de carbone avant de tomber au sol. Pourquoi un tel chaos à Nîmes le vieux, né d’un pacte d’une femme avec le diable ? Les calcaires dolomitiques (contenant du magnésium) résistent mieux à l’érosion engendrant des paysages ruiniformes. Qui a sculpté ces statues menhirs sur le site préhistorique de Filitosa ? Il faut remonter il y a des milliers d’années, dans le passé de la Corse, elle était alors avec la Sardaigne, rattachée au continent. Qui a pu griffer la roche dans plusieurs sites de l’Allier là où se présentent d’impressionnantes colonnades de pierre ? Un ours ? En fait, issue de volcans, la lave au contact de l’air se rétracte en arborant des formes régulières, des « orgues de basalte ». En fin d’ouvrage, une histoire géologique de la France en quatre étapes majeures, les grands types de roches en fonction de leurs modalités de formation. Un carnet d’exploration de sites extraordinaires, sous formes de fiches à remplir, est super bien à proposer au jeune public pour leur faire découvrir la géologie autrement : qu’est-ce que ce lieu a de plus insolite ? Imagine une histoire extraordinaire liée à ce lieu. Les mots avec astérisques sont repris dans un lexique. Cette alliance de la fiction et de la science est un excellent moyen de susciter la curiosité et de faire acquérir des connaissances scientifiques. « Faites-vous plaisir en utilisant les deux versions. Votre bonheur de la découverte en sera renforcé ». Il est vrai que cette découverte de lieux insolites donne beaucoup de plaisir ! Si la géologie avait pu nous être enseignée de cette façon !

Georges Feterman, Ill. Claire Le Roy, Magellan et Cie Jeunesse (Bestiaires et curiosités)

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Vins de feu

Alliant sa passion des volcans et du vin, l’auteur nous emmène visiter les grandes régions viticoles situées sur les flancs de célèbres volcans de Grèce,

Lire la suite

Parutions la même année

Inexistences

Christophe Bec a voulu marquer son retour au dessin en renouant avec une « bande dessinée caractérisée par une certaine idée de la démesure », d’un très

Lire la suite