Précédent
Suivant

L’incroyable expédition de Corentin Tréguier au Congo

Nous sommes en 1872, le jeune capitaine Tréguier est envoyé en mission pour retrouver le professeur Delescluze, grand scientifique français disparu sur les rives du fleuve Congo. Il n’a pas été choisi pour ses qualités mais comme « parfait imbécile » ! Ayant eu une photo du professeur transformé en singe, les Belges veulent en profiter pour s’emparer du Congo. Ils recrutent Camille de Willers, une espionne belge pour qu’elle embarque aux côtés de Corentin. À travers un journal, le lecteur va suivre les grandes étapes de cette expédition pas ordinaire, dessinée par Pierre-Yves Berhin alias Hamo qui a pris beaucoup de plaisir à reconstituer le contexte de cette histoire au second degré de l’histoire coloniale. « La traversée », les deux héros ont fait connaissance et la jeune espionne écrit au journal « Jamais rencontré un tel ahuri » ! « Le frère d’Afrique », Corentin fait la connaissance d’un africain, Christian qui lui promet de l’aider à faire face aux crues, épidémies et attaques d’animaux. Après avoir navigué sur des pirogues, Corentin fait la connaissance d’un roi qui parle plusieurs langues et qui lui conseille de ne pas garder Camille qui s’était déguisée en homme ! « L’avantage quand on vit quasi nu c’est que l’on ne se fie pas à l’accoutrement d’une personne pour savoir qui elle est ». Peu à peu Corentin se transforme, il prend de l’assurance « Pour la première fois de ma vie, je n’ai pas peur ! ». Camille se rend compte qu’en fait Corentin est un « être rare », tellement attentif à la nature qu’il ne se rend pas compte de la lâcheté des hommes. Corentin Tréguier n’hésite pas à se sacrifier pour sauver des hommes de l’esclavage. Outre l’intérêt d’avoir un tout autre aspects des expéditions coloniales, Emmanuel Suarez suscite beaucoup d’intérêt en nous faisant suivre l’évolution de Corentin, personnage attachant qui a découvert l’amour ! Au départ, fiction sonore en podcast, cette fiction historique, politique et pleine d’humour adaptée en bande dessinée, séduit le lecteur, captivé par cette sorte d’anti-héros, bien différent du portrait habituel d’un jeune explorateur de la fin du XIXe siècle !

Emmanuel Suarez, Ill. Pierre-Yves Berhin, Nathan (Bande dessinée)

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Les audaces de Sophie Germain

Voilà une bande dessinée bienvenue pour illustrer la mémoire de Sophie Germain (1776-1831), mathématicienne autodidacte, physicienne et philosophe, qui s’est battue pour se faire reconnaître

Lire la suite

MezKal

Dès les premières pages, le lecteur est happé pas deux yeux, un monde étrange où un homme fait toujours le même rêve… Puis c’est la

Lire la suite

Bug : livre 1

« Paris, jeudi 13 décembre 2041. Bords de Seine… Maman !? J’arrive pas à me connecter… » Déjà aujourd’hui, dès qu’il n’y a plus de connexion internet, les

Lire la suite

Le hasard

Ce nouvel ouvrage de la collection La petite bédéthèque des savoirs est un petit régal pour peu que les mathématiques vous intéressent. Et encore, ce

Lire la suite

Parutions la même année

Dans la tête d’un chat

Dans la tête d’un chat Le livre « Dans la tête d’un chat » nous avait captivés par des informations qui apportaient sur les chats un regard

Lire la suite

Sirius

Une petite fille, en classe, dit que « moi, je serai championne de tennis » car sa mère a été une grande championne. Mais le temps a

Lire la suite