Précédent
Suivant

La conquête du cheval. Une histoire génétique

Dans son précédent livre « L’ADN fossile, une machine à remonter le temps : les tests ADN en archéologie » les lecteurs avaient découvert que Ludovic Orlando, docteur en paléogénétique, était un pionnier. Il l’est aussi dans cet ouvrage où il raconte l’aventure de l’histoire généalogique du cheval. Pendant dix ans il a mené des enquêtes, avec passion, en génomique de pointe, archéologie, histoire des peuples, des langues et des migrations. Pour décrire l’histoire humaine, il y a un avant et un après cheval. En effet, la domestication du cheval a permis de se déplacer plus vite, accélérant les échanges entre peuples et modifiant la géographie humaine. Avant de commencer ses recherches, quatre questions se posaient : Où, quand, qui et comment s’est faite la domestication ? Pour trouver l’ancêtre du cheval, il a parcouru plusieurs étapes. La première a été en Asie centrale, au Kazakhstan, dans le site de Botaï qui était donné pour le lieu d’origine de la domestication. Ayant effectué l’analyse génétique, il s’est avéré qu’il n’en était rien ! Il fallait considérer l’Eurasie, un vaste territoire de la péninsule Ibérique à la Volga, mobilisant plus de 160 collaborateurs et collaboratrices dans plus de trente pays pendant quatre ans. En lisant les lettres des gènes, une suite caractéristique est apparue permettant de dater et localiser l’apparition de cette nouvelle ère : « La génétique avait donc tenu toutes ses promesses en apportant une réponse précise à une énigme qu’aucune autre approche n’avait su résoudre avant elle ». « Le cheval domestique prend ses racines il y a 4 200 ans dans les steppes du Nord Caucase. La datation de la modification du génome a été possible grâce au carbone 14. L’ADN permet de connaître la couleur de la robe, la vitesse… ». La génétique permet de dire aussi que les éleveurs ont contrôlé la production pour produire un plus grand nombre d’individus, 30 % de plus que dans l’état naturel. Ces chevaux domestiqués ont très vite gagné d’autres territoires. L’analyse de deux gènes centraux a permis de caractériser un comportement plus docile et de définir une vertu fondamentale, la robustesse du dos. Cette découverte a remis en cause notre histoire, sur le plan des cultures, des langues indo-européennes et des migrations humaines. Quand on examine les peintures dans les grottes préhistoriques, il apparaît évident que le cheval est l’animal le plus représenté et que les hommes ont peint les chevaux présents dans leur environnement. « Leurs travaux ont mis en évidence l’incroyable diversité génétique des populations de chevaux avant la domestication ». Sont décrites aussi leurs recherches concernant « l’autre cheval », mules et mulets. Quelles sont les origines du cheval arabe de toute beauté et endurants et comment s’est-il répandu dans le monde ? À quoi ressemblaient les chevaux du Moyen Âge et ceux des Vikings ? Qu’ont apporté l’analyse de 138 génomes du cheval des contrées extrêmes, en Chine et au Tibet ? D’où viennent les problèmes de santé des pur-sangs anglais ? Quelles solutions sont envisagées pour les résoudre ? Quel sera le cheval du futur ? Des chevaux génétiquement augmentés seront-ils la norme dans le domaine du sport ? Cet ouvrage fait part d’une passionnante enquête de l’histoire généalogique du cheval, remontant dans le temps à travers le monde. Cette extraordinaire épopée génétique a été menée par un paléogénéticien de pointe et aussi par un amoureux du cheval « un animal dont je me sens très proche ». Ludovic Orlando a apporté, grâce à des outils génomiques les plus puissants, une véritable révolution en donnant une datation précise de la domestication du cheval, il y a 4 200 ans dans les steppes du Nord Caucase. « Ces mêmes outils sont aujourd’hui en mesure d’écrire leur histoire du futur ».

Ludovic Orlando, Odile Jacob

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Je cultive mon potager

Ce guide s’adresse à tous les enfants aussi bien ceux qui vivent en appartement que ceux qui sont dans une maison car toutes les cultures

Lire la suite

Les big secrets de l’Univers

Florence Porcel, « community manager officielle de l’Univers », est une auteure géniale qui sait captiver son lecteur ! Comme l’écrit Hubert Reeves dans la préface, « le fait

Lire la suite

Parutions la même année