Précédent
Suivant

Atlas des grandes découvertes de l’Antiquité à nos jours

Stéphane Dugast, concepteur et acteur d’expéditions en particulier polaires, a réuni une très importante documentation sur les expéditions les plus marquantes par époque et par région. Il invite le lecteur à découvrir ces « grands » découvreurs qui ont repoussé les limites de la connaissance. Il y a aussi au fil des siècles une histoire des cartes géographiques qui vont évoluer avec la longitude et la latitude puis avec la topographie et enfin avec l’avènement des satellites. Cet atlas raconte les cartes des explorateurs depuis la haute Antiquité jusqu’à la conquête spatiale. Cette histoire est structurée en cinq parties par ordre chronologique, Premières lumières : Égyptiens et Grecs à l’assaut du monde ; Entre ombres et lumières : du Nil à la Chine, l’Afrique et l’Extrême-Orient ; Nouveaux mondes : sur la route des Indes, premiers tours du monde et le grand Nord en approche ; Aux confins du monde : les explorations scientifiques, explorations de l’Amérique, l’intérieur de l’Afrique, aux extrémités de notre planète ; Tous azimuts : la course aux pôles, les fonds sous-marins etle besoin de protéger la nature. Pour chaque période, Xemartin Laborde, cartographe, a reconstitué la carte du monde connu à l’époque. Les explications sont très complètes avec les découvertes archéologiques, le contexte de l’époque avec les noms des grands personnages et des découvreurs, les lieux géographiques précis et des encadrés sur des faits ou personnages importants. Une bibliographie donne des pistes « pour aller plus loin ». Le lecteur à l’impression de revivre ces grandes épopées, voguant sur des navires, marchant dans des terres inconnues… Il croise la route de grands explorateurs moins connus comme l’égyptien Hirkhouf, le carthaginois Himilcon, le phénicien Pythéas, le moine Xuan Zang en Inde, Verrazzano le Colomb français oublié et d’autres plus connus comme Alexandre le grand, Marco Polo, Bartolomeu Dias, Magellan, Lapérouse, Bougainville, Stanley, Livingstone… Sans oublier les femmes exploratrices comme Jeanne Barret qui se fit passer pour un homme pour être engagée comme valet d’un botaniste et Marie Kingsley, une anglaise qui partit à la découverte de l’Angola. Extrêmement bien documenté, cet atlas est passionnant avec des informations inédites et des cartes géographiques montrant comment peu à peu s’est dessiné le monde d’aujourd’hui.

Stéphane Dugast, Ill. Xemartin Laborde, Autrement

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

L’abeille et autres insectes

Cet album documentaire s’adresse aux plus jeunes pour leur faire connaître l’abeille et de petits insectes. Les illustrations sont tirées des planches botaniques Deyrolle, un

Lire la suite

Parutions la même année

Steam Sailors. 1. L’Héliotrope

Il y a bien longtemps les alchimistes, des individus aux pouvoirs fantastiques, fournissaient au Haut et Bas-monde des inventions extraordinaires. Puis ils furent éradiqués par

Lire la suite

Le monde soyeux des araignées

Christine Rollard est biologiste, arachnologue au Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN). Qui sont en fait ces animaux méconnus qui font peur parce qu’on a sur

Lire la suite