Précédent
Suivant

Henry David Thoreau

Le nouveau titre de la collection « Les grandes vies » est consacré à un écologiste. Dans ce petit format, comme un carnet de voyage très illustré, est racontée la vie de ce pionnier de l’écologie. Il naît en 1817 dans le Massachusetts, dans une famille très ouverte et participant aux combats de cette époque, esclavage et indépendance des États-Unis. Avec son frère, ils explorent la nature. Au cours de ses études universitaires à Harvard, il rencontre Emerson fondateur du Transcendantalisme. Il devient instituteur mais démissionne après deux semaines. Harry David ouvre sa propre école en 1838. Avec son frère, il initie ses élèves à la nature par des jeux et des histoires. À cause de la tuberculose, l’école doit fermer en 1841. Il est invité par Emerson, discute avec le philosophe, écrit son premier article scientifique et invente un nouveau genre littéraire, le « nature writing ». Il pense que « les humains devraient cesser de s’agiter pour toujours plus d’argent, de pouvoir, de confort ». Une réflexion d’une brûlante actualité ! Après quelques mois à New York, insatisfait et pour rester libre, il va vivre, pendant deux ans, dans les bois sur un terrain prêté par Emerson. Il transmettra ensuite son expérience du monde sauvage en donnant des conférences. Il se passionne pour les naturalistes Alexander Von Humbolt et Charles Darwin tout en étant lui-même botaniste, constituant un herbier de 900 espèces végétales. Il devient un ardent activiste contre l’esclavage et un grand connaisseur de la vie et des croyances des Indiens. Les dessins de Sylvie Bessard permettent au jeune public de bien se représenter sa vie, en particulier suivre au plus près ses actions qui « résonnent encore aujourd’hui » et ses observations des animaux, des feuilles des arbres… En fin d’ouvrage une chronologie et un glossaire. Ses livres dont « Walden ou La vie dans les bois » ont influencé de nombreux défenseurs de la nature. Des combattants pour la paix comme Martin Luther King et Gandhi ont adopté son principe de désobéissance civile, mode d’action non violent, pour combattre les injustices.

Élisabeth Combres, Ill. Sylvie Bessard, Gallimard jeunesse (Les grandes vies)

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Improbablologie et au-delà

Ces chroniques parues sur le blog de Pierre Barthelemy, décrivent un fait ou une recherche scientifique « improbable », c’est à dire concernant des objets complètement inhabituels :

Lire la suite

Je consomme donc je suis ?

Comment les marques nous influencent-elles ? Les marques et la publicité ont bien compris que notre consommation est dictée par l’appartenance sociale ; des références

Lire la suite

Sauvons les primates

Brice Lefaux est vétérinaire et directeur du parc zoologique et botanique de Mulhouse. Passionné, il est un grand connaisseur des primates qu’il a souvent observés

Lire la suite

Parutions la même année