Précédent
Suivant

Tous les sexes sont dans la nature

Comme l’explique Jessica Serra, directrice de la collection « Mondes animaux » les découvertes scientifiques amènent l’homme à porter un regard différent sur le vivant. C’est tout à fait le but de cet ouvrage qui va nous faire découvrir toute la richesse et la diversité de la sexualité dans le monde animal. La question de savoir si le but du sexe est la procréation ou le plaisir sexuel sert de fil conducteur tout au long de l’ouvrage. Après avoir rappelé l’histoire de la sexualité, Thierry Lodé, un des meilleurs spécialistes de la sexualité des animaux, raconte des « rencontres du troisième type ». Savez-vous que les vers de terre possèdent à la fois des testicules et des ovaires ? Et pourtant hermaphrodite, le ver de terre cherche un autre ver pour s’accoupler. Cela montre « que les premiers enlacements de l’histoire de la vie étaient vraisemblablement homosexuels. La sexualité a débuté par un échange de spermatozoïdes au cours d’accouplement unisexuel ». Les recherches les plus récentes montrent que nous avions des idées fausses sur l’hermaphrodisme. « Le ver de terre peut identifier la qualité d’un congénère et même moduler le volume d’éjaculation transféré ». Et encore plus étonnant, « les girelles naissent tous féminins et l’une d’elle va changer de sexe en réveillant ses testicules endormis et c’est le corps tout entier qui change ! ». Le sexe peut aussi être converti par un parasite. Le sexe peut aussi être déterminé par la seule température comme chez les petits de la Cistude d’Europe. Chez d’autres il n’y a « Besoin de personne ». « Par quel prodige des femelles sexuées pratiquent-elles une reproduction asexuée ? ». Le sexe décidément comporte beaucoup de paradoxes et se montre si capricieux ! La « parthénogenèse » consiste pour des femelles a produire une progéniture sans fécondation aucune. Ainsi les femelles de certains lézards « font des bébés toutes seules ». Il y a bien des exemples montrant « une nature bien gay ». Une curieuse femelle gecko en Australie « fait encore la nique aux mâles » , s’adonnant à une sexualité lesbienne frénétique! Comment ont-elles fait pour coloniser une île à plus de 50 km des côtes ? Les dauphins mâles savent aussi s’unir entre eux, ils sont d’authentiques bisexuels. Les éléphants mâles s’associent pour des années. Le sexe dépasse l’acte procréateur, ce qu’illustre la multiplication des sexualités. « Les rapports sexuels vont bien au-delà de la seule reproduction ». « La recherche du plaisir apporte un stimulant vital pour se reproduire ». Pourquoi l’auteur parle du « charme indécis de la monogamie » ? Il existe bien de « l’exubérance dans les passions». Tout le monde connaît des chorégraphies de danses nuptiales incroyables ou la fabrication extravagante de nid réalisées pour un besoin de « propagande ». Pourquoi des « dominances viriles » ? Les mâles peuvent augmenter leur progéniture en maximisant leurs partenaires mais les femelles n’ont aucun moyen d’accroître leur descendance. Cette divergence d’intérêts amène à des réflexions sur notre propre sexualité en particulier sur les stratégies d’accouplements agressifs développées par les mâles. L’évolution biologique résulte des interférences multiples et contradictoires entre les caractères exprimés par les gènes et les contraintes de l’environnement… « Bien plus qu’une reproduction différentielle invasive, c’est la descendance modifiée qui fait l’évolution ». Les sexualités multiples sont favorisées par l’évolution en ayant pour conséquence l’inouïe biodiversité du monde. « Dans un « jeu de tir à la corde » évolutif, le sexe devient une pièce maîtresse de la diversification des espèces, un acteur du dialogue entre l’inné et l’acquis ». Thierry Lodé, excellent conteur de la science par des anecdotes savoureuses, permet au grand public d’avoir des informations actuelles et très pointues sur la sexualité et de prendre conscience du rôle majeur du sexe dans une « écologie évolutive ».

Thierry Lodé, humenSciences (MondesAnimaux)

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Les énergies renouvelables

Cette collection « Willy Wild à la découverte de l’écologie ». invite le jeune public à découvrir pas à pas les grands enjeux écologiques. Le documentaire s’ouvre

Lire la suite

Parutions la même année

Voyage dans l’océan

En suivant une petite tortue marine, les jeunes lecteurs vont découvrir depuis la plage où elle est née jusqu’à son retour, la faune et la

Lire la suite

Immonde !

Immonde ? Pourquoi ce titre alors que les premières pages de cette BD sont de facture classique. Une bande de jeunes avec leur mamie dans une

Lire la suite

La dernière reine

Après Ailefroide et Le loup, best-seller traduit en une dizaine de langues, Jean-Marc Rochette nous offre à nouveau un récit très fort au sein de

Lire la suite