Précédent
Suivant

RUR. Le soulèvement des robots

Tout d’abord le lecteur est surpris par le graphisme tout à fait original ! Cases de tailles différentes, dessins géométriques, visages schématisés, jeux sur les échelles de taille, prédominance du rouge… Katerina Cupova, scénariste et illustratrice donne un ton personnel à l’adaptation de la célèbre œuvre de Karel Capek où, pour la première fois, en 1920, a été prononcé le mot « Robot ». Par le choix des textes percutants et de la mise en scène des moments clés par un extraordinaire graphisme, l’auteure actualise le récit et lui donne beaucoup de force. Dans le prologue, à l’usine R.U.R, le directeur célèbre les robots bien plus perfectionnés que les humains pour le travail. La fille du président Gloria lui demande de visiter les lieux de fabrication. Après lui avoir montré la formule, il lui raconte comment « Rossum le jeune a inventé l’ouvrier aux besoins minimaux ». Helena est horrifiée : « Horrible, infâme, abominable ! C’est pour ça que je suis venue. C’est mille fois pire que ce qu’on dit ». Elle veut soulever les robots contre la direction ! Illustration très expressive sur son ressenti : une foule de robots s’activent et parmi eux un homme effondré : « Les robots m’ont pris mon travail ». Dans le premier acte, 10 ans après son mariage avec Harry, Héléna angoissée voudrait partir… elle sent que quelque chose de terrible va arriver ! C’est la faute de l’homme qui veut créer comme le Bon Dieu. Les Robots Universels de Rossum se révoltent ! « Les humains sont nos ennemis et sont proscrits de l’univers ». Deuxième Acte, ils sont cernés par les robots qui ont pris le contrôle du bateau sur lequel ils devaient se réfugier ! À qui la faute ? Les robots ont-ils été transformés ? Illustration saisissante de l’usine R.U.R en train de sombrer ! Troisième acte, les robots vont-ils prendre la place de l’homme ? Seront-ils les maîtres ? Que va devenir l’humanité ? Qu’est-ce qu’être homme ? Qu’apporte le progrès ? Quel rôle joue la science ? Cette adaptation fort réussie de l’œuvre de Capek, au graphisme extraordinaire, lui redonne toute son actualité en suscitant de nombreuses réflexions sur le devenir de l’homme dans notre société d’aujourd’hui.

Katerina Cupova, Glénat (BD)

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Von Braun

Robin Walter fait découvrir dans cette BD la personnalité complexe de Von Braun, « le plus célèbre des ingénieurs nazis ayant permis aux Américains de poser

Lire la suite

Parutions la même année

Stigma Odyssée sporale

Attention une BD exceptionnelle ! D’abord par le nombre de pages : 700 ! Puis, cette bande dessinée de science-fiction est très novatrice ! Et enfin, il y a

Lire la suite

Le fils de l’arbre

Une très belle illustration pleine page montre un petit garçon blotti contre un arbre… Un arbre qui veille sur lui et qui lui parle des

Lire la suite

Mission animaux en danger

Après « Mission climat » des mêmes auteurs, illustratrice et illustrateur, ce documentaire veut alerter les enfants sur les menaces qui pèsent sur un million d’espèces animales

Lire la suite