Précédent
Suivant

Mauvaise étoile ou les calamiteuses mais véridiques tribulations d’un astronome dans les mers de l’Inde

Il est de ces héros qui ont eu des vies incroyables ! C’est le cas d’un astronome, Guillaume Le Gentil qui, au siècle de Louis XV, va faire face à des événements imprévus lors de son voyage dans les Indes. Le récit est très vivant, sous forme de dialogues : « Bien Bonjour Mr le Savant ! ». Christophe Migeon donne beaucoup d’informations très détaillées sur le plan historique, politique, sociologique et bien sûr scientifique, illustrées par des documents d’époque. Après une enfance à Coutances et des études au séminaire, l’abbé Le Gentil part pour Paris où il va se prendre de passion pour l’astronomie qui avec Copernic et Kepler était devenue une science à part entière. Voltaire avec Émilie du Châtelet a diffusé les théories de Newton, donnant naissance à une nouvelle discipline, la mécanique céleste. Récompensé de ses nuits blanches à l’Observatoire de Paris, encouragé par Cassini II, il devint adjoint de la section astronomie de l’Académie des sciences en remplacement du mathématicien d’Alembert. De nombreux calculs du transit de Vénus devant le Soleil comme ceux de Ptolémée, Cassini, Halley, ont été faits précédemment. L’Académie des sciences, dont l’astronome Delisle, les juge trop approximatifs pour pouvoir calculer la distance Terre-Soleil. Persuadé que cela allait lui apporte la gloire, Guillaume se porte volontaire pour aller à Pondichéry. Après avoir essuyé des tempêtes et des attaques, il arrive à Port-Louis, mais mauvaise nouvelle, la guerre est déclarée avec les Anglais ! Il va devoir attendre de longs mois ! Puis il sera au désespoir car il va vivre une longue errance dans les mers d’Arabie, risquant de lui faire manquer son rendez-vous du 6 juin. Pondichéry est aux mains des Anglais ! De la Sylphide, l’œil rivé à la lunette, il donne une estimation de la durée du passage. Quatre mille lieues pour rien ! Va-t-il arriver à remplir sa mission ? Sera-t-il reconnu à son retour en France, après onze ans d’absence ? Le lecteur est captivé par cette aventure picaresque tout en découvrant les personnages et le contexte de cette époque, Christophe Migeon faisant preuve d’une grande érudition, en particulier sur les scientifiques comme de Bougainville, Chape… et les recherches menées à cette époque. C’est une véritable histoire scientifique du grand siècle.

Christophe Migeon, Paulsen

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Un voyage pour la planète

Ce récit raconte un voyage pas comme les autres ! Un citoyen se responsabilise pour défendre notre planète et décide de s’engager. « Dans ce livre, je

Lire la suite

Parutions la même année

L’appel du large

Un graphisme unique, tout de suite reconnaissable ! L’alliance parfaite entre le texte de Cathy Ytak et le dessin de Laurent Corvaisier donne à cet album

Lire la suite