Précédent
Suivant

L’Univers millefeuille. Le cosmos, la biosphère et la société s’auto-organisent

Voilà un ouvrage ambitieux comme le laisse entendre son sous-titre. L’auteur a décidé de nous raconter l’histoire de l’Univers, mais de tout l’Univers y compris la vie, les hommes, la société humaine. Ce n’est donc pas un livre d’astronomie au sens strict. Cet ouvrage est divisé en trois parties, 1-Affiner notre vision du monde, 2-La nature fabrique du complexe à partir du simple, 3-Nouvelles interprétations et indications sur le futur, en tout 12 chapitres. Cela donne une idée des sujets abordés. C’est un peu une histoire de l’entropie, supposée nulle au moment du « Big Bang » et qui inéluctablement va augmenter jusqu’au crépuscule final de notre Univers. En fait comme nous le savons, l’Univers a une histoire mouvementée due à deux acteurs majeurs qui vont intervenir au début de cette histoire. Ce sont 1) les lois de la physique dictées par la nature, et 2) le hasard qui va intervenir à toutes les étapes. Une image illustre bien le rôle que jouent ces deux acteurs. Si une main invisible verse de l’eau au sommet d’une montagne, l’eau va obligatoirement descendre, son chemin sera d’abord guidé par le hasard, des rigoles se forment, les plus grosses vont progressivement creuser leur lit et c’est le moment où les lois physiques finissent par s’imposer, l’eau va être forcée de suivre son lit qu’elle a elle-même creusé.
Ce livre décrit le rôle joué par ces deux acteurs depuis les origines jusqu’à l’homme. Au début dans un espace bourré d’énergie, la lumière et les premiers atomes constituent un ensemble a priori chaotique, les lois physiques vont peu à peu s’imposer, en commençant par la gravité et c’est la naissance des étoiles et des galaxies. Nous sommes là dans la première strate du millefeuille évoqué dans le titre où déjà les 3 autres forces sont intervenues, les deux forces nucléaires et la force électromagnétique. Au fil de la lecture, l’auteur va explorer toutes les strates du millefeuille, « les couches de l’oignon » dont parlait Feynman, vers le très grand, les galaxies, les étoiles, vers le très petit, les cellules vivantes, les molécules, les particules et entre les deux, la strate des humains. Au lieu de voyager dans l’espace ou dans le temps, l’auteur nous propose « une grande randonnée à travers les échelles ». En navigant à travers les strates, il va montrer les similitudes qui existent entre elles et constater que « pour la plupart, (celles-ci) ne peuvent se décrire à partir des seules lois de la physique dite fondamentale. » En effet, la magnifique construction des lois de la physique est très loin d’expliquer l’ensemble immense des phénomènes naturels comme la cellule, la biologie ou la société humaine. « Les lois physiques connues pourraient tenir sur le dos d’un T-shirt ». Il est temps de s’atteler aux sciences de la complexité et l’auteur pense que ces sciences vont de plus en plus dominer la recherche.
Il est très difficile d’évoquer tous les sujets abordés dans cet ambitieux et très original ouvrage. Le sujet est vaste et en tout point passionnant. Ajoutons que le texte est très accessible, avec de nombreux sous-chapitres, quelques pages en grisé peuvent être sautées sans dommage nous dit l’auteur et de petits croquis illustrent opportunément le propos. Une bibliographie, un lexique et un index complètent ce livre.

Michel Galiana-Mingot, EDP sciences
5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Illusions d’optique

  Des scientifiques et des artistes ont étudié les phénomènes d’optique comme Ytten, Escher et Dali. 200 images insolites classées par différents types d’illusions :

Lire la suite

Parutions la même année

L’aube est bleue sur Mars

Les romans de Florence Hinckel sont très remarqués ! Celui-ci emmène le lecteur dans une aventure spatiale incroyable ! Esther 22 ans a fait de brillantes études

Lire la suite