Précédent
Suivant

L’op art rencontre les neurosciences

Cet exceptionnel ouvrage est né de la collaboration d’un neuroscientifique clinique et d’un artiste Op art renommé. C’est une approche intéressante de la rencontre entre la science et l’art. Bogdan Draganski utilise les illusions créées par l’artiste pour comprendre comment elles sont perçues par le cerveau humain y compris dans le cas des maladies psychiatriques. Youri Messen-Jaschin est passionné par cette forme d’art basée sur les mathématiques, « Pour moi l’Op art est un art vivant, interactif et ludique ». Il s’est rapproché du laboratoire de neurosciences. Le Brain Projet a été mis en place en 2013. Ses œuvres sont soumises à une personne dans une IRM et les impressions sont analysées. Tout d’abord sont présentés les origines, le cadre et les phénomènes de perception visuelle de l’Op art (art optique). Quels sont les principes scientifiques qui le sous-tendent ? Quels sont les acteurs de ce mouvement et leurs apports ? Comment le cerveau se fait-il piéger ? Une très grande place est donnée à l’iconographie sous forme de schémas, photographies et de très nombreuses œuvres de l’artiste avec des commentaires, en particulier sur les symptômes éprouvés par des personnes en train de les regarder. « Caramel », sculpture dont chaque pièce est imbriquée l’une dans l’autre, « Géars » sérigraphie en noir et blanc auquel le cerveau ajoute de la couleur, « Gaïa »… Le professeur, assisté de la chercheuse Sigita Cinciute et de l’Institut Max-Planck de neurologie et de sciences cognitive à Leipzig, explique comment ils ont d’abord localisé les zones cérébrales actives durant l’observation d’une illusion visuelle. Les patients attribuent à l’œuvre une valeur émotionnelle. Ils se sont rendu compte que tout est connecté. Pourrait-on se servir d’œuvres de Pop art pour soulager des personnes atteintes de troubles mentaux ? Cet ouvrage est un bel exemple des relations passionnantes que peuvent entretenir les artistes et les scientifiques !

Bogdan Draganski, Ill. Youri Messen-Jaschin, Favre, 2021

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Un léger goût de mangue

Une vraie pépite ! Après le grand succès de « Marchand de bonheur » le talentueux scénariste, Davide Cali, offre un autre magnifique album avec toujours les illustrations

Lire la suite

Le berger et l’assassin

Cet album est un événement ! Régis Lejonc, grand illustrateur, n’avait jamais, jusqu’à présent, dessiné la montagne où il a passé toute son enfance. À travers

Lire la suite

Nord Sud

Nord Sud réunit des croquis et des dessins réalisés par Christophe Blain lors de ses voyages en Antarctique (1997) et en Lettonie (2005). Cette réédition

Lire la suite

Un autre jardin

Et si à partir du jardin, de votre fenêtre, vous rêviez à un autre jardin ? « Dépliez la page, et vous verrez apparaître un pommier avec

Lire la suite

Parutions la même année

Lou là-haut

Quand les volumes en papier, en 4 plans différents, se déploient, vous êtes transporté en montagne, plein d’admiration devant la beauté des paysages ! Le lecteur

Lire la suite

Alice Guy

Cette bande dessinée met à l’honneur une femme exceptionnelle et pourtant peu connue ! Il s’agit d’Alice Guy, « la première femme metteur en scène » comme elle

Lire la suite