Précédent
Suivant

L’ odyssée des gènes

Évelyne Heyer est professeure en anthropologie génétique au Muséum National d’Histoire Naturelle. Elle a accompli de nombreuses missions en Afrique et Asie centrale et a dirigé l’ouvrage, « La belle histoire de l’Homme », en tant que commissaire scientifique de musée de l’Homme. Dans le prologue, nous sommes en Sibérie en 2011, Évelyne Heyer est venue en Asie pour recueillir des échantillons d’ADN dans un village, cette étude faisant partie d’un vaste projet : répondre à la question : «Comment l’Homme a-t-il conquis la planète ? Comment d’une poignée de sapiens errant dans la savane, l’espèce humaine est-elle devenue l’espèce dominante en seulement quelques millions d’années ? ». Cet ouvrage comme une grande fresque de 7 millions d’années d’histoire de l’humanité, va retracer, grâce à l’ADN, les mouvements migratoires qui ont ponctué notre conquête du globe en cinq grandes parties : Premiers pas hors d’Afrique, L’esprit de conquête de l’Australie à l’Amérique, L’Homme dompte la nature en inventant l’agriculture et l’élevage, L’âge de la domination de la fin du IXème au XVIIIème siècle et Les temps modernes : tous parents. Évelyne Heyer fait part des progrès considérables que la génétique a accompli depuis les années 2000. Pour chaque étape, elle raconte avec beaucoup de détails les découvertes faites par les paléoanthropologues qui ont permis d’avancer dans les datations, comme les fossiles humains découverts en Géorgie permettant de dater la sortie d’Afrique par l’Homme ou les ossements du plus vieil Homo Sapiens au Maroc, précisant que le plus vieil ADN humain analysé date d’environ 400 000 ans, loin des 2 millions d’années… Qu’apprend-on sur Néandertal quand on creuse son génome ? Y a-t-il eu un mélange entre sapiens et Néandertal hors d’Afrique ? Comment des cheveux ont résolu l’énigme de l’histoire du peuplement de l’Australie ? Comment la génétique a réécrit un autre scénario de l’archéologie au sujet des habitants de l’Asie ? Savez-vous que nous aurions tous un ancêtre commun qui vivait il y a 3000 ans, « le papi de l’humanité ? ». Y a-t-il une limite à la croissance de l’espérance de vie ? Aujourd’hui nous sommes plus de 7 milliards, vivrons-nous une nouvelle transition démographique ? Saurons-nous répondre à un nouveau défi: «Vivre nombreux et ensemble, dans une planète que nous avons désormais l’obligation absolue de protéger » ? Dans cet ouvrage, Évelyne Heyer fait preuve de sa passion pour « communiquer le savoir scientifique ». « Un livre est, je crois, une autre manière de partager avec le public ». Une magnifique leçon d’anthropologie génétique à la portée de tous !

Évelyne Heyer, Flammarion

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

40 idées fausses sur les requins

L’auteur, chercheur et écologue comportementaliste, étudie les requins depuis 15 ans. Dans la préface, Laurent Ballesta raconte comment, lors d’une plongée en Polynésie française pour

Lire la suite

Entre deux infinis

À partir d’une réflexion souvent entendue « tu es trop petite » Florence Pinaud montre que l’échelle de temps est toujours présente dans notre vie, que ce

Lire la suite

Parutions la même année

C’est quoi la vie ?

Ce titre fait partie d’une collection super bien conçue pour permettre à un jeune lecteur de bien faire le tour d’une thématique. Chacune des dix

Lire la suite

La vie secrète des virus

Ce collectif de six scientifiques espagnoles, toutes docteures es science, se mobilise pour donner, dès le plus jeune âge, le goût de la culture scientifique.

Lire la suite

L’Univers et toi

L’auteur a eu la bonne idée de prendre comme fil conducteur de cet album, les rapports de taille à partir d’enfants de 8 ans jusqu’à

Lire la suite