Précédent
Suivant

L’histoire secrète des fleurs

Les plantes à fleurs ont-elles toujours existé ? Darwin l’avait qualifié d’ « abominable mystère ». Quand et comment une plante se met à fleurir ? Comment est-on arrivé à établir ce qui se passe au cœur des fleurs ? L’auteur, directeur de recherche au laboratoire de physiologie cellulaire et végétale de Grenoble raconte, dans un récit captivant, les grandes étapes des recherches menées par des laboratoires du monde entier et aussi la « petite histoire » d’hommes et de femmes qui vouent leur vie à percer les secrets du vivant. Au préalable il expose des notions de base sur la fleur et son rôle. Ainsi sur la production de la couleur de leurs pétales importante pour la séduction, une chercheuse, Edwige Moynoud a montré que le bleu iridescent est dû à des stries irrégulières. Pour « déchiffrer la beauté, il faut voir l’invisible ». «L’approche reine est la génétique» qu’il explique par une métaphore culinaire. Le livre de cuisine est comparable aux chromosomes d’un organisme, le génome. L’approche génétique a été utilisée sur des « modèles ». Emmy Stein, s’est « jeté dans la gueule de loup » ! Il faut voir avec quelle persévérance cette généticienne a réussi, au cours de deux guerres, à identifier des dizaines de mutants. Fin 1980, Jérôme Giraudat a localisé sur les chromosomes le gène du récepteur à une hormone de stress. Une nouvelle science était née, la génétique moléculaire végétale. Pour mieux les comprendre, les scientifiques ont étudié les plantes qui ne fleurissaient pas comme les autres, les mutants. Il fait le portrait vivant et chaleureux de chercheurs formés à l’école de la drosophile, qui ont compris la recette intime de la fabrication des organes. « On sait maintenant convertir les organes de fleurs en feuilles ! » La plante possède un architecte floral qui décide où se forment les fleurs. Une partie passionnante est consacrée au mécanisme de la floraison : 200 ans de recherche ! Lorsque la durée leur convient, les feuilles synthétisent le « florigène », la substance envoyée de la feuille vers la tige et qui déclenche la floraison. Paula Suarez_Lopez a compris quand le gène était actif. Il y eut une course effrénée entre labos pour identifier la nature de la molécule voyageuse, le florigène ! Pour le grand public, c’est une occasion unique de pénétrer dans l’intimité des laboratoires aux États-Unis, en Allemagnede voir la recherche en train de se faire et comment une découverte est une œuvre, souvent d’une équipe, de longue haleine ! En comprenant le passé, ils ont ouvert les portes sur l’origine des fleurs. En construisant les arbres généalogiques et avec l’étude des génomes et des protéines, on sait qu’elles ont une origine unique et commune. Mais il reste encore beaucoup à découvrir !

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

L’ espace

À partir de l’expérience accumulée au cours de ses émissions de « La Méthode scientifique », Nicolas Martin, passionné d’astronomie depuis l’enfance, a conçu ce livre avec

Lire la suite

Mes 150 pourquoi : la Terre

Souvent les livres de questions-réponses ne sont pas sélectionnés car ce sont souvent de fausses questions d’enfants posées par des adultes et sans ordre logique.

Lire la suite

Parutions la même année

Dans une toute petite pomme

Corinne Dreyfuss, comme dans son précédent album « Regarde », incite son jeune public à observer avec attention ce qui se passe dans la nature. Ici, comme

Lire la suite