Précédent
Suivant

Les génies des mers. Quand les animaux marins défient les sciences

Après son « Éloquence de la sardine », François Bill, physicien, docteur en hydrodynamique, passionné de biologie marine, invite à découvrir les merveilles de l’océan. Savez-vous que les animaux marins sont des génies ? En introduction, des dialogues savoureux entre le mérou et le poulpe ont pour conclusion que « les humains ne sont pas si futés. Nos secrets ont encore de beaux jours devant eux ». François Bill a voulu sans doute répondre à ce défi en donnant de nombreux exemples de prouesses réalisées par ces animaux et en expliquant les mécanismes physiques, forces et phénomènes à part, avec une grande rigueur. Valentine Plessy, une artiste très appréciée, dans les pas d’Ernst Haekel, offre des dessins d’une grande beauté et aussi précis permettant l’identification de ces géniales créatures. Les exemples sont donnés en neuf parties, selon le mode de locomotion de l’animal, nage, en suspension… ou ses caractéristiques essentielles, êtres de lumière, bâtisseurs… Pourquoi les sardines se mettent-elles en bancs face à un danger ? Elles savent qu’il faut s’auto-organiser, « dérouter l’ennemi en dessinant dans l’eau des formes qui le perturbent ». Comment fait le cachalot pour rester plus de deux heures en apnée ? Savez-vous que la tension superficielle permet aux hablobates à marcher à la surface de l’eau ? Sans se poser, il fait le tour du monde ! Qui est-il ? Savez-vous qu’un poisson, la torpille, a permis de découvrir les piles électriques ? « Dans les sources des grandes profondeurs, les organismes marins ont réussi l’impossible : se passer de la lumière solaire pour fonder un écosystème ». De superbes planches illustrées de Valentine Plessy comme celle des fumeurs noirs. Le chapitre consacré à la raie torpille est absolument passionnant ! Savez-vous que cet animal nous a offert une nouvelle forme d’énergie ? C’est tout un pan d’histoire des sciences qui est racontée, depuis l’an 36 où un esclave boiteux fut guéri en marchant sur une raie torpille. Au II° siècle Claude Galien, pionnier de la médecine romaine, comprit que la torpille générait du froid qui générait l’engourdissement des membres. Au XVIIe siècle, des savants italiens ont disséqué la torpille et ont vu que l’organe d’où provenait le froid était un muscle que la torpille contractait très rapidement et qui émettait des corpuscules. Au XVIIIe siècle, on trouva que c’étaient mêmes effets qu’une décharge électrique. Cela inspira le médecin Galvani à l’origine de l’électrophysiologie. En 1800 Volta, en controverse avec Galvani, reproduisit l’organe électrique de la torpille, un agencement de centaine de colonnes branchées entre elles par les nerfs, baignant dans une substance salée. Cela inspira Volta pour créer sa pile électrique, « organe électrique artificiel ». Depuis d’autres poissons électriques ont été découverts « Véritables piles électriques animés, ils réunissent tous les secrets du lien entre les êtres vivants et l’électricité ». Bien d’autres exemples aussi étonnants sont donnés comme les animaux qui savent dompter la lumière, développant des technologies optiques incroyables, cape d’invisibilité, lunettes 3D, modification de la polarisation, couleurs structurelles…. Les mathématiques sont aussi présentes : Turing, mathématicien, avait prédit les fameuses couleurs proies et couleurs prédatrices des poissons, permettant de comprendre pourquoi un poisson présentera un motif plutôt qu’un autre. Pourquoi la palourde est un génie des mathématiques ? Les perceptions dans l’eau sont infiniment plus vastes que celles des humains. Enfin d’autres « champions de la vie, arrivent à triompher des lois de la physique durant des milliers d’années voir éternellement ». Cet ouvrage est un événement, un livre science qui peut séduire un large public, il fait découvrir les propriétés époustouflantes des animaux marins ces « génies des mers », avec des dessins absolument superbes ! Un grand coup de cœur pour cet ouvrage qui nous offre surprises et émerveillement !

François Bill, Ill. Valentine Plessy, Flammarion (Sciences)

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Neandertal de A à Z

Marylène Patou-Mathis, Allary éditions Marylène Patou-Mathis est préhistorienne, directrice de recherches au CNRS. Passionnée par les Néandertaliens, elle a voulu offrir au grand public une

Lire la suite

Parutions la même année

Le mystère Oppenheimer

Robert Oppenheimer fait partie des grands physiciens du XXe siècle. Un film « Oppenheimer », réalisé par Christopher Nolan, sort sur les écrans en juillet. Pour faire

Lire la suite

Oh ! Les animaux

Voici un imagier original pour faire découvrir aux plus jeunes différents milieux avec les animaux qui y habitent. Tout d’abord une double page avec des

Lire la suite