Précédent
Suivant

Le Hérisson d’Europe

Philippe Jourde est naturaliste à la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO). Depuis plus de vingt ans, il observe la faune sauvage et en particulier le hérisson. Cet ouvrage est le fruit de ses observations dans la nature et dans son jardin. Le hérisson demeure un mammifère assez mystérieux. Même les naturalistes ne connaissent pas entièrement sa biologie et ses comportements ! L’utilisation de nouvelles techniques de recherche, comme les caméras thermiques, ont permis de découvrir que cet animal, à l’allure pataude, a en fait des capacités étonnantes. L’auteur emmène le lecteur sur différents sentiers. En suivant le sentier « généalogique », sont apportées des réponses à plusieurs questions. D’où vient le nom hérisson ? Quel est le premier savant qui l’a décrit ? Quelle est sa place dans l’arbre phylogénétique ? Dans quels pays le trouve-t-on ? Puis nous suivons le sentier « physiologique » pour ses capacités physiques, le sentier du « quotidien » pour son habitat et ses déplacements, le sentier « gastronomique » pour la chasse et le régime alimentaire, les sentiers de l’« hiver» pour l’hibernation et celui de l’« été » pour la vie la nuit. Le lecteur découvrira avec surprise un comportement méconnu, celui d’autolubrification. Les informations recueillies sur sa manière d’hiberner montrent que celles-ci pourraient être utiles pour la conquête spatiale et en médecine. Ce « châtaigne à pattes » est aussi un bon assistant du jardinier en mangeant chenilles, limaces et autres insectes. Il peut en une saison croquer plusieurs kilos de limaces ! Sur d’autres sentiers, la « vie », la « mort », il est montré que « la vie sexuelle ne montre pas de piquants » (le mâle doit trouver la bonne position) et que les causes de mortalité du fait des hommes sont nombreuses. Enfin, les actions pour les hérissons, comme les centres de soins, sont révélées au fil du sentier de la « protection ». Comment se fait-il que le hérisson perçu pendant longtemps comme nuisible, soit devenu une star de la pub ? Les photographies sont très belles et révèlent les qualités d’observation exceptionnelles. Comme en général dans les « guides Delachaux », les cartes, schémas et croquis permettent de visualiser des détails, comme la structure interne du piquant. Tous les conseils pratiques sont donnés pour le nourrir et l’observer. Avec une bibliographie, des adresses utiles et un index. En cette année du hérisson, cet ouvrage montre le hérisson sous un nouveau jour et incite à respecter cet animal important dans la chaîne écologique et pourtant en déclin dans plusieurs régions françaises.
Philippe Jourde, Photo. Nicolas Lenartowski, Delachaux et Niestlé, LPO

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Parutions la même année

La bombe

Cette BD est exceptionnelle à plus d’un titre, son volume 493 pages, son graphisme en noir et blanc, son sujet. Elle raconte en détail l’histoire

Lire la suite

L’invisible

Ce documentaire « science » invite le jeune lecteur à regarder le vivant avec attention et à découvrir, grâce à des instruments scientifiques, tout ce que nos

Lire la suite

L’ odyssée des gènes

Évelyne Heyer est professeure en anthropologie génétique au Muséum National d’Histoire Naturelle. Elle a accompli de nombreuses missions en Afrique et Asie centrale et a

Lire la suite