Précédent
Suivant

Le crime est presque parfait. Enquête choc sur les pesticides et les SDHI

Le lecteur sera effaré de découvrir comment des institutions soi-disant chargées de veiller sur notre santé, en fait agissent plus pour garder des acquis que pour changer les choses. Bâti comme un polar, l’auteur nous emmène dans le labyrinthe de ces institutions officielles nationales et internationales et fait le portrait de ces grands Hommes et Femmes des pesticides depuis les premières périodes de leur utilisation Toutes les réactions, depuis celle de Jean-Claude Lefœuvre en 1970, ont été volontairement ignorées ! Avec une documentation très détaillée, s’appuyant sur des publications officielles, il montre que tout est fait pour qu’aucune transformation soit faite. Ainsi les tests pratiqués aujourd’hui sont des « tests à la papa » incapables de déceler les effets indésirables ! l’ANSES affirme qu’il n’y a pas besoin de les changer. L’étonnante histoire du levothyrox montre bien la vanité des tests officiels. L’épigénétique est une véritable révolution en biologie. Mais les tests épigénétiques sont officiellement trop chers. S’ils étaient réalisés, de nombreux pesticides seraient supprimés, en particulier ceux utilisés en apiculture. Un index phytosanitaire publié chaque année montre bien que rien ne change. L’auteur démontre que les institutions officielles, comme Le RAC, L’ANSES… ont des liens avec des instances de défense des pesticides. De nombreux programmes, comme le plan phytosanitaire de 2008, sont trompeurs : la diminution annoncée de 50 % s’est traduite en fait par une augmentation de 20 %. En 2019 L’INRA lance un programme « cultiver et protéger autrement » mais il lui est interdit de parler des conséquences des pesticides. En mai 2019, 60 scientifiques lancent en vain un appel « Au nom du bien commun ». Fabrice Nicolino dresse un inventaire implacable de ce « système » qui continue à vouloir ignorer les dangers des pesticides.

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Le cerveau en lumières

Ces deux scientifiques, chercheurs en neurosciences au CNRS et à l’AVIESAN (Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé), avec une

Lire la suite

Les incroyables savoirs

Les jeunes téléspectateurs connaissent, sur la chaîne Gulli, « Wazup » qui aborde les sujets scientifiques d’une manière insolite. Adapté de cette émission, le but de ce

Lire la suite

Parutions la même année

Green class T-1 Pandémie

Le récit de cette BD se passe en Louisiane où une classe de jeunes canadiens viennent de passer deux semaines en classe découverte pour examiner

Lire la suite

#Sciences pour les jeunes, N°1

UN NOUVEAU MAGAZINE SCIENTIFIQUE POUR COMPRENDRE LE MONDE Comme le présente Dominique Leglu, rédactrice, un nouveau journal « C’est presque aussi palpitant que de détecter une

Lire la suite