Précédent
Suivant

Là où chantent les écrevisses

Publié pour la première fois au Seuil en 2020, « Là où chantent les écrevisses » a eu un succès mondial. Sa publication en poche va permettre à de nouveaux lecteurs de découvrir ce roman exceptionnel, un roman qui vous envoûte dès les premières pages. Le lecteur pourrait croire que l’héroïne, la « Fille des marais » n’est qu’une fille qui, abandonnée par sa famille, vit en marge de la société. Dans ce journal autobiographique, se révèlent ses dons d’observation de la nature et sa capacité à communiquer avec le marais : « Kya posa la main sur la terre mouillée et vivante, et le marais devint sa mère ». « Comme le marais est sa seule famille », Kya va faire preuve d’inventivité pour avoir de l’argent pour subsister. La rencontre avec un jeune pêcheur, Tate, sera déterminante car il va lui apprendre à lire et à compter et à apprécier la poésie (de nombreux extraits sont cités). Elle va se révéler une naturaliste hors pair, accumulant des spécimens de plantes, de coquillages, de plumes d’hérons qu’elle étiquette en regardant dans les livres de Ma. L’écriture est très belle, de longues descriptions poétiques suscitent admiration pour toute cette richesse insoupçonnée du marais ! Heureusement un couple va la soutenir, lui servant de parents, en particulier pour l’accompagner dans son passage à l’état de femme. Nombreux moment d’émotion où le lecteur partage les sentiments contradictoires qui l’agitent dans ses rapports amoureux. Tate ne voit plus Kya car il s’est complètement investi dans ses études de biologie à l’université. Dans la deuxième partie survint un accident tragique qui va remettre en cause ce fragile équilibre qu’elle a construit peu à peu. Que va-t-elle devenir ? Sa vie est menacée ! À la fois roman de science et policier, ce récit est une petite merveille ! Alliant connaissances scientifiques et humaines, le lecteur s’attache à cette héroïne si proche de la nature qui partie de rien, va devenir une autrice réputée de livres de botanique et de biologie sur le marais « Là où chantent les écrevisses ! »

Delia Owens, Seuil (Points, grands romans)

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Robot sauvage

L’auteur est « fasciné» par les robots et la nature. Au fil de ses observations et de ses réflexions, il est amené à se demander ce

Lire la suite

Deux ans de vacances

Quel plaisir de découvrir le roman d’aventure et d’apprentissage « Deux ans de vacances » de Jules Verne, dans un très grand format, magnifié par les superbes

Lire la suite

Parutions la même année

Les géants 3-Bora et Léap

La multinationale Crossland Corp fait défiler dans les rues en Allemagne le Géant découvert dans un glacier du Groenland dont on voit l’imposante silhouette sur

Lire la suite

Petites histoires naturelles

Marc-André Selosse présente les chroniques qu’il a faites à France Inter, à l’invitation de Mathieu Vidard pour l’émission La Terre au carré. « Ce sont tout

Lire la suite

Lonely word-1

Très belle couverture pour ce manga où une petite fille se tient tout près d’un robot ! Dans une société où l’homme a créé des « golems »,

Lire la suite

Mister Cerveau

Le lecteur va retrouver avec grand plaisir les dessins plein d’humour de Jean-Yves Duhoo. Il emmène le lecteur visiter le cerveau d’une manière très originale.

Lire la suite