Précédent
Suivant

Infinix de l’infini cosmique à l’infini quantique en BD

On retrouve avec plaisir la bande de copains qui anime la précédente BD « Quantix » de Laurent Schafer. Ici on retrouve les même sujets mais vus sur un aspect plus particulier. Coté Relativité, c’est le Temps qui va être exploré : Quelle heure est-il dans l’Univers ? Coté Théorie Quantique, ce sont les ondes : Un monde d’illusions. Dans ces deux parties de la BD le lecteur va devoir s’accrocher, voyager dans le temps ou explorer les ondes n’est pas très habituel. Il nous faut néanmoins croire aux prédictions de la Relativité qui n’a encore jamais été mise en défaut. Heureusement vous serez accompagné par les copains qui posent les bonnes questions dans la bonne humeur. Cette première partie finit sur l’astronomie lors d’une visite de l’exposition Terre & Ciel. En effet, on ne peut pas séparer le Temps et l’Espace. Dans la deuxième partie, vous saurez que « l’électromagnétisme est responsable de tout ce que nous expérimentons du monde ». Nous baignons en permanence dans un bain de rayonnement y compris à l’intérieur de nous-mêmes. Les équations de Maxwell expliquaient presque tout, puis Planck découvrit que l’énergie est discontinue. C’est la naissance du monde quantique. En adoptant la découverte de Planck, Einstein montre que la lumière se révèle non plus comme une onde mais sous forme de particules, les photons. C’est l’étonnante dualité onde-corpuscule de la lumière. Laissez-vous entraîner en compagnie de Richard Feynman dans ce monde étrange, paradoxal, déroutant et pourtant bien réel où le vide n’est pas vide, où les particules sont souvent virtuelles, où on ne sait pas ce qu’est devenue l’antimatière. L’épilogue, « Un souffle de vide », commence par une citation de Michel Spiro, ancien président du CERN, qui nous dit que « la matière, tout ce qui nous entoure, est probablement issu d’une fluctuation quantique du vide ». Ce deuxième ouvrage est une réussite à l’égal du premier. Il commence avec la préface de Michel Mayor, Prix Nobel 2019 de Physique, intitulée « Quand la science dépasse la fiction ! » et se termine par un glossaire et une bibliographie. Ce glossaire de plus de 20 pages se présente comme un mini-cours explicitant les théories, les mots ou les notions qui demandent plus d’explications. Laurent Schafer, unique auteur de cette BD, a eu l’audace de vouloir expliquer au grand public, par le texte et l’image, les aspects les plus difficiles des théories fondamentales. Pour cela, il a réussi, grâce à ses extraordinaires vignettes, à nous montrer l’invisible.

Laurent Schafer, Dunodgraphic, 2021

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Ballade pour un bébé robot

Quelque part dans l’univers lointain, sur la planète « New Earth », après plusieurs phases de colonisation, des êtres humanoïdes sont apparus avec des langages de communication

Lire la suite

Parutions la même année