Précédent
Suivant

Il était une fois la différence. Les archéologues racontent le handicap

Quelle a été la vie des personnes handicapées au fil des siècles ? En s’appuyant sur le travail des anthropologues qui étudient les squelettes dans les tombes et les paléopathologues qui sont les « médecins des hommes du passé », Valérie Delattre raconte aux enfants comment le handicap a été physiquement perçu par la société et quel était le statut social accordé aux handicapés. Savez-vous qu’il a été trouvé dans une tombe de Néandertaliens, le bois d’un cerf, gage de protection, pour accompagner un enfant handicapé ? Entre 6000 et 2200 ans avant J.C. au néolithique, la trépanation existait déjà. Il a été découvert, à Buthiers (77), le plus vieil amputé en France, enterré comme un personnage important. Son handicap ne lui avait pas fait perdre son statut social. Dans l’Égypte antique, ont été retrouvées les plus vieilles prothèses (un orteil avec un ongle bien dessiné). Les étrusques avaient déjà leurs dentistes : il existait des appareils en métal pour redresser et aligner les canines. Dans la Gaule romaine, des « oculistes » savaient opérer de la cataracte avec des instruments extrêmement précis. Chez les Machicas, au Pérou, l’infériorité physique était une plus-value ! A Bagdad, il existait des maisons pour les malades mentaux et Avicenne et Averroès ont inventé des traitements pour les maladies psychiques. Le handicap n’a pas empêché des hommes et des femmes de devenir célèbres comme Ivar le désossé, terrible chef viking, la reine Arégonde au Moyen Âge, ou plus récemment le président Roosevelt aux USA. Des inventions ont bien amélioré le sort des aveugles comme la « langue des signes » de l’Abbé de l’Épée et la « machine à écrire » de Louis Braille. Des manifestations comme les jeux paralympiques ont permis de faire du handicap une force. La science aujourd’hui, par de nouvelles technologies comme l’homme bionique, permet aux hommes de mieux vivre leur handicap. Les illustrations de Vincent Bergier incitent au rêve et à l’imaginaire tout en partant d’un fait scientifique réel, comme l’enfant chevauchant un cerf, fontaine et fleurs des bimaristans… Elles offrent ainsi un autre niveau de lecture pour expliquer plus simplement aux jeunes enfants. Cette belle leçon d’archéologie montre comment le handicap a été considéré au fil des siècles et incite à réfléchir à notre propre façon de considérer le handicap dans la société d’aujourd’hui.

Valérie Delattre, Ill. Vincent Bergier, Actes sud junior / Inrap

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Les oiseaux globe-trotters

55 milliards d’oiseaux s’envolent en migration chaque année sur Terre. Autrefois de nombreuses légendes expliquaient leur disparition en hiver. Aristote pensait qu ‘ils hibernaient. Pourquoi migrer ?

Lire la suite

Parutions la même année

40 idées fausses sur les requins

L’auteur, chercheur et écologue comportementaliste, étudie les requins depuis 15 ans. Dans la préface, Laurent Ballesta raconte comment, lors d’une plongée en Polynésie française pour

Lire la suite

Un voyage pour la planète

Ce récit raconte un voyage pas comme les autres ! Un citoyen se responsabilise pour défendre notre planète et décide de s’engager. « Dans ce livre, je

Lire la suite

L’invisible

Ce documentaire « science » invite le jeune lecteur à regarder le vivant avec attention et à découvrir, grâce à des instruments scientifiques, tout ce que nos

Lire la suite