Précédent
Suivant

Explorateur d’océans La vie, un vaste territoire d’incertitudes et autant de promesses à explorer

Jean-Louis Étienne est un grand explorateur qui a parcouru le monde. Dans cet ouvrage autobiographique, il raconte comment l’amour de la mer lui est venu, comment il a monté des expéditions et imaginé des vaisseaux inattendus. Dans une première partie, « la découverte de la mer », il raconte son voyage à bord du Bel Espoir qui emmène des jeunes en rupture avec la société. Puis la chance qu’il a eu d’embarquer sur un navire prestigieux avec Eric Tabarly. En 1979,il va constituer une équipe pour aller explorer le sud Groenland. Jean-Louis Étienne a l’art de nous faire partager ses expériences, ses émotions «  Un immense glacier suspendu. Ce n’était plus un rêve. J’étais de quart, seul sur le pont, un frisson intense me traversa le corps … Je sentais que j’étais là où je rêvais d’être, que ces hautes latitudes seraient celles ma vie ».Il y aura des moments difficiles, dans des conditions physiques extrêmes mais rien ne pourra l’arrêter. Dans la deuxième partie, « Antarctica », il va lancer la construction d’un bateau d’exploration pour une dérive arctique, qui sera l’expédition du centenaire. Cette expédition TransAntartica aura une grande répercussion et permettra que l’Antarctique soit déclarée comme « une réserve naturelle consacrée à la paix et à la science ».Dans la troisième partie, il fait part des reportages enthousiastes sur les baleines franches de Patagonie et des albatros à Bird Island, au large de la Géorgie du sud. En tant que « passeur », il aura à cœur de susciter la curiosité et de sensibiliser aux questions écologiques comme l’importance du corail en tant qu’écosystème. Dans la quatrième partie, dans un récit palpitant, il raconte la nuit polaire au Spitzberg puis la débâcle, le retour de la vie. Obligé de vendre Antarctica, il inventera « Polar Observer » une mission Banquise tout à fait originale pour être la sentinelle de l’océan Arctique : « j’étais aux anges. Par sa seule présence, intense et si proche, ct oiseau d’un blanc immaculé m’invitait dans son monde, le sauvage, l’« hors »humain ». Aujourd’hui une autre aventure expédition est en préparation. Bientôt il mettra à l’eau Polar Pod, une plateforme océanique qui dérivera dans l’océan Austral méconnu. « Que mon parcours soit une source d’inspiration, un encouragement à croire à ses convictions… » La vie de Jean-Louis Étienne, explorateur passionné, est à faire connaître auprès du grand public et en particulier des jeunes.

Jean-Louis Étienne, Paulsen

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Parutions la même année

Ma forêt

Après « Ma campagne » parue dans cette collection « écologique », François Lassere, entomologiste, nous invite à explorer les forêts qui nous entourent. Dans son introduction, François Lasserre

Lire la suite

Le petit livre de l’écologie

Dans son style habituel, celui de son compte Instagram « Mâtin », Hervé Bourhis raconte l’histoire de l’écologie de la préhistoire à l’anthropocène. Sous forme de petites

Lire la suite

À la recherche de l’Amazonie oubliée

Connaissez-vous les « montagnes couronnées » amazoniennes ? Une vingtaine de chercheurs, de l’anthropologue au botaniste, partent en Amazonie pour une exceptionnelle mission de terrain. Laure Garancher est

Lire la suite