Précédent
Suivant

Earth for all / Terre pour tous. Nouveau Rapport au Club de Rome

Cet ouvrage est un évènement si on réalise qu’il est la suite du fameux Rapport Meadows qui avait fait grand bruit en 1972 sur les limites de la croissance dans un monde fini. Earth for all / Terre pour tous est une initiative internationale lancée en 2020 par le Club de Rome et des instituts de Norvège, Suède et Postdam. Les principaux auteurs, de différents pays et tous spécialistes de diverses disciplines liées au changement climatique, ont voulu, en s’inspirant des acquis du premier rapport et armés d’un modèle de dynamique des systèmes ultraperfectionné, présenter deux des scénarios possibles pour l’état de la Planète jusqu’en 2100. Le premier est nommé « Trop peu, Trop tard » qui décrit ce qui va arriver compte-tenu des timides initiatives actuelles et prévisibles si les états et/ou les peuples refusent les changements nécessaires. Le deuxième scénario est appelé « Pas de Géant » dans le cas où les sociétés s’engagent, résolument et maintenant, à prendre des décisions extraordinaires décrites dans ce livre. Tous les pays du monde sont pris en compte et les solutions sont adaptées selon leur niveau de développement, leurs ressources, leur niveau de vie. Sur les 9 chapitres, 5 sont consacrés aux changements de cap qu’il faudrait réaliser : 1/ Faire reculer la pauvreté, 2/ S’attaquer aux inégalités, 3/ Parvenir à l’égalité des genres, 4/ Vers un système alimentaire sain pour la planète et ses habitants, 5/ Disparition des énergies fossiles. Dans les 5 cas sont montrés les obstacles et les solutions. Le plus remarquable dans cet ouvrage est la présentation des changements de cap. Nous remarquons que la fin des énergies fossiles arrive en dernier et c’est certainement voulu. Cela signifie que pour atténuer vraiment le changement climatique, il faut vraiment s’occuper des quatre premiers changements de cap. Cette idée éviterait beaucoup de discussions stériles concernant la lutte contre le changement climatique. La crise des « gilets jaunes », évoquée par les auteurs, a été provoquée pour ne s’être pas d’abord attaqué aux changements de cap 1 et 2. Ceux-ci supposent des changements en profondeur de l’architecture financière et du commerce mondial, de s’attaquer aux inégalités économiques, de décider la taxation progressive des revenus et du patrimoine, de créer des fonds citoyens et un dividende universel de base, de réformer l’école et assurer l’instruction pour tous, de cultiver sans ruiner la Terre. Plutôt que le PIB et la course aux profits et à la consommation, aller vers une civilisation du bien être pour tous. En bref, « remettre l’économie au service des personnes ».
Comme nous pouvons nous y attendre, le premier scénario « Trop peu, Trop tard » conduit à une évolution assez désastreuse, à des dégâts souvent irréversibles, au mieux à un retard de plus de 50 ans par rapport au deuxième scénario.
De nombreux dessins et courbes illustrent les évolutions selon les 2 scénarios. Ce remarquable ouvrage se termine par le dernier chapitre « un appel à l’action », une annexe sur le modèle Earth4all, les auteurs, les contributeurs et un index.

Actes Sud

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

La cuisine anticancer

Il n’est pas question, comme le dit le Pr David Khayat, chef de service de cancérologie à l’hôpital Salpêtrière, d’assurer aux personnes qui suivront ces

Lire la suite

Où ça va ?

Pour répondre à la curiosité des tout-petits, Anne-Sophie Baumann conçoit des premiers documentaires en lien avec leur vie quotidienne. Après « D’où ça vient ? », elle explique

Lire la suite

Parutions la même année

Le guide ornitho

C’est la 3e édition revue et augmentée de cet ouvrage de référence sur les oiseaux d’Europe, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Ce livre est

Lire la suite