Précédent
Suivant

Comment survivre en haute mer ?

« Comment survivre » est une collection attrayante, composée de « manhwa », bande dessinée coréenne sous la forme de manga et de pages documentaires ? Après « Comment survivre dans un Musée d’histoire naturelle » et « Comment survivre à une tornade », les jeunes lecteurs sont invités à suivre Jio, invité grâce à son rapport sur l’estran, à un voyage d’exploration sous-marine, à bord d’un sous-marin, avec le docteur Gong, chercheur océanologue à l’Institut de recherche maritime et Fifi, une jeune intrépide ainsi que Kei, un étudiant en médecine. Dans la préface, les auteurs posent la question : quelles connaissances avons-nous sur les océans, en particulier sur les fonds marins ? « C’est beau, n’est-ce pas ? », avis partagé devant la belle illustration en couleurs représentant un récif de corail. Han Hyun-dong fait preuve de beaucoup d’imagination comme dans les descriptions de l’explosion du méthane et des attaques de barracudas, avec, comme dans les mangas, des zooms sur les visages. Il dessine aussi avec précision les espèces et illustre les phénomènes scientifiques sous forme de schémas comme la fusion de la luciférine et de la luciférase pour produire de la lumière, la circulation des courants chauds et froids et la topographie. Dans la partie BD, le professeur donne de nombreuses informations scientifiques. Les espèces vénéneuses se signalent par les couleurs et les motifs. Les « poissons nettoyeurs » débarrassent les tortues de leurs parasites. Les animaux des abysses produisent de la lumière ; il y en a qui ont des organes luminescents mais la plupart utilisent des bactéries luminescentes. Le récit est très vivant, car avec Fifi, il y a toujours des surprises ! Les pages documentaires apportent des connaissances approfondies, fort bien expliquées, avec des photographies en couleurs, sur les récifs de corail, la plongée en scaphandre, l’évolution des submersibles ; les ressources de la mer profonde, la luminescence des créatures abyssales, le courant marin : la circulation océanique, le calamar géant, le grand cachalot : prédateur du calamar géant et la mystérieuse biosphère des monts hydrothermaux. Sous une forme ludique, cette BD, permet au jeune public d’avoir connaissance, sur le plan scientifique, des principes essentiels et de prendre conscience de la richesse de la vie dans les profondeurs de l’océan. Autre titre recommandé : « Réflexions sur la lumière ».

Gomdori.Co, Ill. Han Hyun-dong, Larousse (Comment survivre?)

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Théorie de l’évolution

Dans la collection « Les Classiques de Soleil Manga » sont présentés des œuvres littéraires ou des essais afin d’offrir à un large public une nouvelle opportunité

Lire la suite

Marie Curie 1867-1934

Marie Curie est la seule femme à avoir reçu deux prix Nobel. La vie et les recherches de cette scientifique exceptionnelle sont racontées dans un

Lire la suite

Parutions la même année

Sereno le cachalot

Hélium lance une nouvelle collection de romans d’aventures pour répondre aux souhaits des adolescents de partir à la rencontre des animaux sauvages. Cwenaël David a

Lire la suite