Précédent
Suivant

Circuit court. Une histoire de la première AMAP

Le récit de cette bande dessinée commence en 1957 au Japon où la maladie de Minamata fait des milliers de victimes. Les mères japonaises se regroupent pour former des « Teikel ». Elles achètent d’avance la production des paysans qui s’engagent à fournir des aliments sains et sans pesticides. Il faut attendre le début des années 2000 pour que s’installent des AMAP. «La première nait en 2001 dans le Var, aux Olivades, la ferme de Daniel et Denise Vuillon. C’est ici que commence notre histoire ». Tristan et Claire se rendent à cette ferme et trouvent Daniel dans les rangs de tomates. Les dessins de Claire Malary font apprécier la beauté des noires de Crimée, la rose de berne… comme de tous les légumes cités au fil de la BD. Des recettes agrémentées de dessins feront le plaisir des gourmets : risotto au potimarron, aubergines alla parmigiana… Daniel et Denise racontent comment leur ferme a toujours su s’adapter aux évènements et situations en 4 saisons. La première « l’automne » va de 1973 à 1987. Son père, à la place des vignes et des oliviers a tout reconverti en culture maraichère. Les évènements de 1968 et l’entrée de l’Italie dans le Marché Commun l’ont obligé à faire des productions de plein champ. Ils se sont reconvertis pour développer une production maraichère avec une vente directe sur les marchés, les premiers à installer des serres tunnels en plastique. Daniel s’est investi dans les organisations syndicales pour lutter contre les importations. Et le premier « mammouth » est arrivé ! Ils n’ont pas eu d’autre choix que de travailler avec les grandes surfaces. Ils ont aussi fait de la vente à la ferme. Mais c’est le règne de la standardisation. « L’hiver de 1988 à 1999 », Ils reçoivent une menace d’expropriation qui heureusement sera annulée. De plus, les grandes surfaces ne veulent plus travailler avec eux, trop de défauts ! Ils vont partir dans la direction opposée. Leurs produits ont attiré les grands chefs qui veulent de la qualité. L’invitation d’Alain Ducasse dans son restaurant à Paris fut très bénéfique pour eux. Malheureusement arrive la crise de la filière fruits et légumes avec les importations d’Espagne, du Maroc… Des années très difficiles ! «Printemps 2000-2020 », partis à New-York retrouver leur fille, ils vont découvrir les « CSA »., Community Support Agriculture. Ils vont en voir une complètement en bio sans perte de rendement. Dès leur retour, ils se mettent au travail. En 2001, ils créent la première AMAP organisant la distribution de paniers. Ils se mettent au bio, retrouvant leur liberté en sortant du productivisme. Ils ont ainsi augmenté la qualité nutritive et gustative des produits. « Été 2022 », le bilan est très positif, les AMAP se sont implantées partout en France. Une très belle conclusion : « Un paysan nourricier c’est quelqu’un qui apporte la santé et le plaisir. Sinon… c’est pas un paysan ! ». Cette bande dessinée est d’un grand intérêt retraçant l’histoire de l’agriculture française depuis les années 1970. Un couple de paysans prend la parole pour raconter comment ils se sont toujours adaptés pour faire face à la menace d’expulsion, à l’arrivée des grandes surfaces, à l’importation des produits étrangers et surtout à la prise en compte de la qualité de la nourriture en produisant des produits bio. Daniel et Denise Vuillon ont créé la première AMAP en France. C’est un très beau portrait d’un couple de paysans pionniers d’une nouvelle agriculture , un plaidoyer « savoureux » pour une nourriture saine et une économie solidaire.

Tristan Thil, Ill. Claire Malary, Futuropolis

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

EXO, T2 – MOON STRIKE

Cette série de science-fiction comporte 3 tomes. Ce titre après le premier volume, Darwin II, continue lorsque la station orbitale où se trouvent Tom et

Lire la suite

Pour que respire le désert

Après la Terre vagabonde, une seconde nouvelle de Liu Cixin est adaptée en bande dessinée. Yuanyuan, toute petite fille, aimait déjà les bulles de savon.

Lire la suite

Parutions la même année

Blob et espèces étonnantes

Le blob représenté sur la couverture attire la curiosité ! Le fameux « blob » qu’Audrey Dussutour nous a fait découvrir. Manon Ternois fait son doctorat à ses

Lire la suite