Précédent
Suivant

Chifan ! Manger en Chine

Déjà dans « Chine: scènes de la vie quotidienne », l’auteur avait écrit un récit à la fois juste et beau, touchant et drôle de l’art de vivre en Chine. Nicolas Jolivot, toujours très intéressé par tout ce qui touche à la nourriture, va nous emmener dans tout le pays pour nous faire vivre toutes les façons de manger, que ce soit seul ou en groupe. Comme dans ses autres carnets de voyage, ses croquis à l’encre et ses dessins au pinceau donnent une touche tout à fait originale. Cette exploration des pratiques culinaires se fait en 6 étapes : Manger dans la rue, Au restaurant en cuisine, Les serveuses, Manger en tête à tête avec son bol, Manger à deux c’est mieux !, à plusieurs on se régale ! Le lecteur va découvrir le nombre impressionnant de façons de se nourrir ainsi que le nombre d’ingrédients. Partout il y a une multitude d’offres surtout dans les villes où il est possible de manger des petits pains farcis, des fruits ou des morceaux de viande à sucer. À toute heure du jour et tard dans la nuit. des marchands ambulants vendent des coupe-faim ou une douceur, comme les tang-hulu semblables à des petites pommes rouges. Les croquis de l’auteur dessinateur rendent avec beaucoup d’exactitude ces scènes de rue comme une maman et sa fille achetant des bâtons de riz tiède, parfumé et sucré, enveloppés dans des feuilles de bambou. On trouve là tout le talent de Nicolas Jolivot, son humour et aussi son empathie pour les gens qu’il observe, rendant avec beaucoup de justesse, les expressions et les sentiments des personnages. Dans les restaurants « tout participe à une ambiance générale conviviale que je ne me lasse jamais d’observer et de dessiner »: un spectacle de haute volée lors de l’étirement de la pâte de blé pour en faire des nouilles, préparation d’un poisson en moins de cinq minutes, tables installées en long à touche-touche. Une diversité incroyable ! Manger est vraiment un acte social, révélateur de la conception de la vie en Chine. L’auteur, par cette observation pointue dans toutes les classes de la société et toutes les régions (il a été onze fois en Chine) fait œuvre de sociologue de la société chinoise.

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

La vie

Angélique Le Touze, a étudié la biologie avant de devenir journaliste scientifique. Dans cette collection bien conçue pour les plus jeunes, elle explique ce qu’est

Lire la suite

Parutions la même année

Patchou l’alpaga du Pérou

Il est des albums qui tout de suite vous emmène loin. Vous avez l’impression d’être dans ces paysages d’alpages au Pérou ! D’un grand format, les

Lire la suite