Précédent
Suivant

Atlas des risques et des crises dans le monde et en France

Les catastrophes s’amplifient du fait du réchauffement climatique et touchent de plus en plus de personnes dans leur vie quotidienne. « 1,4 milliards de personnes, soit environ un tiers de la population urbaine mondiale, est exposée à un risque élevé de catastrophe naturelle (ONU) ». Richard Laganier et Yvette Veyret, tous deux géographes et spécialistes des risques, se sont entourés d’une équipe de scientifiques pour donner une définition des termes spécifiques et dresser un état des lieux. Cet ouvrage complète celui précédemment édité « Atlas des risques en France ». La pandémie de Covid-19 a montré l’interdépendance des économies et la fragilité des organisations. Les conséquences des deux crises climatique et sanitaire touchent bien plus les pays pauvres. Comme l’explique dans la préface, Anne-Marie Levraut, Vice-présidente de l’Association française pour la prévention des catastrophes naturelles et technologiques ( AFPCNT), « cet atlas va permettre au lecteur de se situer dans un environnement global et de réfléchir aux solutions en cours pour un véritable dialogue démocratique ». Comme dans les autres titres de cette collection, l’iconographie est très importante avec plus de 100 cartes et infographies dont des schémas légendés extrêmement précis. La première grande partie est consacrée aux risques et crises dans le monde. Quels sont les aléas et risques d’origine naturelle ? Les risques et crises technologiques ? Les grandes pandémies ? Le coût et les conséquences de ces crises dans les villes, sur les littoraux ? En Arctique il est à craindre que l’augmentation de la température plus rapide que dans le reste du monde et la rapide expansion de l’exploitation des ressources naturelles entraîne une multiplication des risques. Les populations attendent des mesures de prévention dont des digues et la grande muraille verte mais celles-ci ont montré leurs limites. De nombreux exemples sont donnés pour montrer qui sont les acteurs de la gestion des risques et crises et de reconstruction après crises. Dans la deuxième grande partie, sont analysées les risques et crises en France. Savez-vous que du 1er janvier 2011 au 31 décembre 2020, 1964 catastrophes naturelles ont été recensées en France et dans les outre-mer soit en moyenne 92 événements par an ? Sont donnés en exemple les territoires traversés par la Garonne qui présentent un risque important d’inondation. De même les montagnes, du fait de leur aménagement excessif par les hommes, subissent en plus grand nombre des avalanches et mouvements de terrain. Des gens devront-ils déménager du fait de la montée du niveau marin ? En 2022, les incendies ont connu une ampleur considérable obligeant à mettre en place un équipement de défense des forêts. Des solutions sont proposées pour gérer les risques en villes de pollution de l’air et d’altération de la santé, aux risques d’inondation dans les villes en tenant compte des phénomènes passés, avoir « la culture du risque ». En fin d’ouvrage, une liste des sigles, une bibliographie et une sitographie. Cet atlas est un outil indispensable pour avoir une synthèse actuelle des problèmes et des solutions proposées pour « innover, reconsidérer rapidement les moyens d’action et s’adapter pour faire face aux multiples inconnus qui apparaissent au cours de la crise », un véritable « ménagement » du territoire.

Richard Laganier (Dir.), Yvette Veyret (Dir.), Ill. Claire Levasseur, Éditions Autrement (Atlas monde)

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Parutions la même année

Changer les règles

Les règles, souvent on n’ose pas en parler ! Un sujet tabou alors que beaucoup de jeunes, adolescentes se posent beaucoup de questions à leur propos.

Lire la suite

Dans la tête d’un chat

Dans la tête d’un chat Le livre « Dans la tête d’un chat » nous avait captivés par des informations qui apportaient sur les chats un regard

Lire la suite

Sirius

Une petite fille, en classe, dit que « moi, je serai championne de tennis » car sa mère a été une grande championne. Mais le temps a

Lire la suite