Précédent
Suivant

À la rencontre des animaux en montagne. 356 espèces dans leur milieu

Cette nouvelle édition, revue et corrigée, donnera beaucoup de plaisir aux amoureux de la montagne. Souvent les randonneurs aimeraient pouvoir nommer tel ou tel animal observé… Ce guide de terrain est l’œuvre collective d’une équipe du Parc national des Écrins, rassemblant des scientifiques et des guides. L’ouvrage est structuré en six parties, six types de paysages avec des entrées identifiées par des onglets de couleur. Au sein de chaque paysage, les animaux sont classés par milieu. Chaque animal a une fiche d’identification avec le nom français et le nom scientifique, la dimension et le poids, le statut de reproduction, le degré de spécificité en montagne, le statut réglementaire, une présentation et description de l’espèce, une photographie de l’espèce et un dessin très précis légendé. « Un clin d’œil » donne une information complémentaire ou une anecdote avec beaucoup d’humour. La fouine, cet animal qui recherche sa nourriture de façon méticuleuse, a réussi à donner son nom à un verbe : fouiner. Dans les paysages agricoles, savez-vous comment reconnaître le lièvre d’Europe ? Dans les landes d’altitude et alpages, avez-vous entendu parler de la chasse au dahu dont le petit Robert donne cette définition : « animal imaginaire à la poursuite duquel on envoie une personne incrédule » ? Dans les forêts, qu’est-ce qui permet d’identifier le lérot par rapport au mulot et au campagnol ? Dans les forêts d’altitude, connaissez-vous le nom de cet oiseau dont le mâle a un plumage noir et une queue en lyre et des parades spectaculaires pour attirer les femelles ? Dans les torrents et rivières, savez-vous de quelles prouesses sont capables la loutre d’Europe ? Si vous êtes dans le Pays basque, ne dérangez pas la vipère de Seoane car son venin est toxique. Dans les éboulis, pierriers, vous pourriez observer un mouflon méditerranéen, un bel ongulé dont le mâle a de belles cornes enroulées. En fin d’ouvrage,un glossaire, un index des noms communs et un index des noms scientifiques. Ce guide de terrain permet d’identifier facilement 356 espèces de vertébrés, offrant un panorama des animaux de différents milieux, accessibles rapidement par des onglets de couleur.
Un autre titre dans cette même collection est paru : Arbres et arbustes de montagne. 226 espèces dans leur milieu, Parc national des Écrins.

Parc national des Écrins, Glénat (Les guides de terrain des parcs nationaux de France)

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

La cuisine anticancer

Il n’est pas question, comme le dit le Pr David Khayat, chef de service de cancérologie à l’hôpital Salpêtrière, d’assurer aux personnes qui suivront ces

Lire la suite

Voir l’invisible

À l’heure où les innovations scientifiques et technologiques s’accélèrent, cet ouvrage a pour but de faire connaître au grand public les recherches menées dans de

Lire la suite

Vauban homme de l’art

Parmi l’œuvre architecturale de Vauban, douze sites ont été inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, sites répertoriés dans une carte. Vauban a été sous Louis

Lire la suite

Parutions la même année