Précédent
Suivant

Une séance de peinture, entre cerveau, art et science. La pensée en acte

Cet ouvrage est né de la rencontre entre Alain Berthoz, neurophysiologiste et Fabienne Verdier, artiste peintre, dont les œuvres ont été exposées dans de nombreux musées européens. Fabienne Verdier peint sur de très grands formats, avec de gigantesques pinceaux suspendus à la verticale, accomplissant de véritables exploits artistiques et physiques. Chaque toile est une expérience vécue où naissent des formes sous les effets de la loi de la gravité. Alain Berthoz effectue des recherches en sciences cognitives sur le mouvement et les multiples géométries du cerveau. Pour explorer le geste et la pensée créatrice, ils ont partagé une expérience picturale inédite avec le mathématicien Daniel Bennequin et l’historienne de l’art Valérie Hayaert. Fabienne Verdier a invité Alain Berthoz à venir peindre dans son atelier. « Cet ouvrage se présente comme un voyage ou une promenade, en six étapes, que rythme la création de tableaux peints à quatre mains ». Il est parsemé de citations littéraires et scientifiques et de transcription des dialogues tenus dans l’atelier. Illustré de nombreuses photographies, le lecteur pourra visualiser comment se passe la pratique picturale dans l’atelier de Fabienne Verdier. Un cahier couleur précise les informations scientifiques à l’aide de figures et montre des étapes de création et les créations finales. Fabienne Verdier explique comment ils ont conçu ce pinceau très mobile dans l’espace pour peindre librement avec la masse de liquide contenue dans la réserve du pinceau. Quelle est la préparation à l’acte de peindre ? Il s’agit d’abord, de réfléchir à la façon de rentrer dans l’espace, avec le corps. Pour le tableau « Ressac », il s’agit de peindre les turbulences de l’eau avec les turbulences de son corps. Si le peintre a retrouvé les forces sous-jacentes qui font être les formes, le visiteur qui regardera le tableau, aura les mêmes neurones activés que lors de la création. La grande différence avec la peinture classique, est la peinture verticale, « je vois le monde de mon tableau d’en haut… je me sens un peu peintre géographe arpentant les territoires de la matière en mouvement ». Daniel Bennequin explique le triple rapport qui existe entre la toile au sol, les lois de la gravité et les gestes qu’il observe in situ. Tout un chapitre est consacré à « Ressac, une esthétique de turbulences ». Fabienne Verdier fait un parallèle avec la calligraphie chinoise en mouvement. Elle a suivi une formation en Chine pendant dix ans. Alain Berthoz explique que « ce sont les mêmes aires du cerveau qui sont activées quand on fait quelque chose et quand on l’imagine. « Dans les pas de la main, le pinceau-poche », Fabienne Verdier donne la genèse de la création du pinceau-douille. « le flux tombe sans discontinuer et je peux le moduler comme un instrument de musique… ». Un film « Walking Painting » a été réalisé, montrant la matière retombant en microparticules, créant un tissage d’ondes… Ils réalisent le tableau du « Soleil noir » avec le pinceau-poche. Daniel Bennequin le définit comme « Simplexe » à la différence de « Ressac » qui est compliqué et le compare à un « trou noir » qui est « le comble de la gravité ». Alain Berthoz explique comment notre cerveau utilise successivement ou en même temps les différents espaces d’action, « cette merveilleuse variété de géométries ». Puis « En regardant les vortex », ce langage pictural que Fabienne Verdier a inventé. Celle-ci a ouvert de nouveaux espaces, autour des arias de Mozart, montrant que sa peinture prend appui sur la « synesthésie », entendant la peinture comme la musique. Cet ouvrage passionnant ouvre de nouveaux horizons sur les liens entre art et science, le scientifique s’immergeant dans l’acte de peindre en partageant avec une artiste « un corps pinceau pensant » les mystères du geste et de la pensée créatrice. C’est aussi « une merveilleuse description de la démarche scientifique ». Un grand coup de cœur !

Alain Berthoz, Fabienne Verdier, Odile Jacob, 2022

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Le réveil des volcans

Fleur Daugey invite les jeunes lecteurs à découvrir le monde des volcans. Bien conçu, il débute par la subduction qui a lieu quand des plaques

Lire la suite

L’Univers sous mes pieds

Blandine Pluchet, physicienne, est connue pour ses talents de médiatrice des connaissances scientifiques, déjà démontré dans ses nombreux livres dont surtout ceux sur la physique

Lire la suite

Parutions la même année

Le lait

Le lait est le onzième titre d’une excellente collection d’expériences scientifiques pour le jeune public, conçue autour d’un objet du quotidien. Jack Guichard, à l’origine

Lire la suite

Retroactive

Le temps est une des problématiques les plus présentes en science et en science-fiction. Nous sommes en 2054, il est possible de voyager dans le

Lire la suite