Précédent
Suivant

Un monde de plantes. Secrets et merveilles botaniques

« Si nous prenions le temps de regarder vraiment les plantes, nous serions éblouis par leurs prouesses » écrit Matthew Biggs, diplômé des Royal Botanic Gardens de Kew, auteur de nombreux livres. Il invite à découvrir les extraordinaires secrets de plantes de différents milieux, des plus froids aux plus chauds, des plus humides aux plus arides. Les illustrations très colorées de Lucila Perini, sont superbes et d’une grande précision sur le plan botanique, comme les dessins des éléments composant une plante. Les 65 plantes sont présentées selon les six grandes zones climatiques : climat tropical, méditerranéen, tempéré, aride, froid et milieu aquatique, répondant à la classification élaborée par le botaniste Wladimir Köppen qui les a déterminées en fonction des plantes qui y vivaient. Sur chaque double page sont décrites les plantes d’un habitat. Sous le climat tropical, dans les mangroves, le palétuvier est une des rares plantes à aimer l’eau salée. Dans la forêt tropicale du Meghalaya, au nord-est de l’Inde, une des contrées les plus humides du monde, les racines du caoutchouc servent à fabriquer des ponts. En Nouvelle-Guinée, est donné un bel exemple de symbiose, la plante à fourmis abrite des fourmis qui lui fournissent de la nourriture. Sous le climat méditerranéen, en Afrique du sud, la végétation, le « fynbos » se compose de 9000 plantes dont la fascinante protée qui a un mode de pollinisation inhabituel. Ce sont les souris qui raffolent de son nectar sentant le fromage. Savez-vous qu’il existe dans les forêts pluviales tempérées d’Argentine et du Chili des glaciers ? Sous climat aride, des espèces ont trouvé des manières ingénieuses de survie. Dans le désert côtier de Namibie, les feuilles de l’étrange welwitschia sont couvertes de trous de respiration qui s’ouvrent quand il y a du brouillard. Sous un climat froid, en Antarctique, la sagine antarctique sait ce qu’il faut faire pour survivre : une substance chimique produite dans ses feuilles les empêche de geler. Sur le mont Everest, les feuilles et les plantes se recouvrent d’épais poils laineux. À la fin de chaque zone climatique, « les plantes chez toi », comme le cactus de Noël, la plante serpent, le pavot arctique… Des conseils pour prendre soin des plantes chez soi. Avec un glossaire et un index, aux multiples entrées, permettant des recherches ponctuelles. Ce documentaire, d’une très belle iconographie, est une mine d’informations sur le plan botanique. Il fait découvrir des plantes extraordinaires qui savent s’adapter à leur environnement, gardiennes de la biodiversité, vitales pour la faune et les hommes. En danger du fait de nos actions, il faut absolument les protéger !

Matthew Biggs, Ill. Lucila Perini, Phaidon (jeunesse)
5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Mers et Océans du monde

Ce superbe album, au très grand format, embarque les enfants dans un grand voyage pour « survoler le littoral à travers le monde et le temps ».

Lire la suite

Eurêka !

La Fête de la Science a trente ans ! Pour la troisième année, « Sciences en bulles » est une initiative pour que des doctorants soient initiés à

Lire la suite

La dernière abeille

Dans une société post-famine où les abeilles ont disparu, la jeune Pivoine rêve de faire partie des enfants sélectionnés pour polliniser les fleurs à la

Lire la suite

Parutions la même année

Dans la nature

D’abord court métrage, cet album dévoile comment se passent les rapports amoureux dans la nature. Savez-vous que parfois un couple est composé de deux femelles

Lire la suite