Précédent
Suivant

Quand j’étais petite… au Moyen Âge

« Oyez, oyez, beaux sires et gentes demoiselles ! » Héloïse vous invite à remonter dans le temps, au Moyen Âge où régnait Louis XI, une ère de progrès et de prospérité. Elle a huit ans et vit à Paris dans le quartier latin où vivent beaucoup d’artistes et intellectuels. Sous forme d’un journal, elle va raconter son quotidien à la maison et aussi son apprentissage auprès de son père qui est un enlumineur renommé. D’une part la langue utilisée est celle du Moyen Âge avec de nombreux mots et expressions qui sont explicités en bas de page : prime, chausses, tomber en quenouille… Et d’autre part les illustrations de Gilles Bonotaux sont d’une extraordinaire qualité, reproduisant avec beaucoup précision que ce soit les personnages, les maisons et les monuments ou l’atelier d’enluminure et la vie dans un château. Le jeune lecteur saura tout de la vie quotidienne, dans la cuisine avec la pierre à briquet, le porteur d’eau dans la rue, les jeux des enfants, l’utilisation du fuseau et de la quenouille, les querelles entre étudiants de la faculté et gardes de la prévôté de Paris, la fête des fous… Il était rare à cette époque que les enfants soient instruits. Mais Héloïse fait partie d’une famille bourgeoise et lettrée, elle apprend à lire et à compter avec un boulier. Son rêve et de devenir enlumineresse. Aussi elle s’entraine à dessiner dans l’atelier de son père dont l’apprenti Richard lui plait bien. Sont représentés tout ce dont ils ont besoin, parchemin, plume d’oie, feuille d’or… pour réaliser des enluminures dont une est magnifiquement dessinée. Héloïse aime écouter, dans la rue, un certain Rutebeuf (poète et écrivain français du XIII° siècle) qui raconte les aventures de Renart et de l’infortuné Ysengrin. Il est expliqué comment était organisée la société dont les personnages principaux sont tous représentés dans leur habit de l’époque. Il est fait allusion à la situation de la femme. Héloïse s’interroge sur son avenir : « Serais-je de grande renommée ? J’en doute, car je suis née femme ». En fin d’ouvrage, « Pour en savoir plus » apporte des informations sur le temps qui passe, la famille, l’éducation, le Roman de Renart, la justice, le clergé et l’amour courtois. Une merveille d’album documentaire, à la fois par le récit dans le français de l’époque et la qualité et la précision de l’illustration, permettant aux jeunes lecteurs de revivre la vie d’une jeune héroïne attachante du Moyen Âge.

Hélène Lasserre, Ill. Gilles Bonotaux, Saltimbanque

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Animaux à protéger

Les éditions Sens Dessus Dessous ont lancé une nouvelle collection « ma première série de documentaire », un récit documentaire qui se vit comme une aventure pour

Lire la suite

Quel chantier !

Dans la série des grands imagiers de François Delebecque, paraît une nouvelle édition d’un titre sur une thématique très demandée par le jeune public : le

Lire la suite

Peuples gardiens de la nature

Cet album documentaire va vous faire faire des découvertes étonnantes ! Parmi les 32 peuples présentés peu sont connus ! Déjà dans les autres « Albums Mosquito », dont

Lire la suite

Parutions la même année

La forêt en bord de chemin

Un nouveau titre est toujours accueilli avec grand plaisir dans cette collection qui remporte un vif succès. Marc Giraud, naturaliste de terrain, a conçu ces

Lire la suite