Précédent
Suivant

Pas bêtes les plantes !

Philippe Nessmann qui connait très bien les enfants, a l’art d’apporter sa touche personnelle dans la conception de documentaires pour la jeunesse. Il y a beaucoup d’ouvrages qui parlent des plantes. Mais celui-ci est tout à fait original puisque ce sont les plantes qui prennent la parole ! De plus, les illustrations de Jean Mallard sont d’une grande qualité esthétique. Le jeune lecteur est emporté dans un monde chatoyant de couleurs et de formes ! Qui a dit que les plantes n’avaient pas d’ yeux, de bouche, que nous ne nous déplacions pas et ne savions pas apprendre… S’il y avait une battle : plantes contre animaux, qui gagnerait ? Savez-vous ce qu’est une « nastie » ? Les plantes sont capables de véritables prouesses pour s’adapter à leur environnement. La plante de la résurrection porte bien son nom. Elle peut, en cas de sècheresse se mettre en boule et rester desséchée pendant des années. Puis dès qu’il pleut, elle reverdit. Les plantes aussi ont cinq sens. « Nous sommes capables de sentir les odeurs et de gouter les saveurs ». Dans de petits encadrés, l’auteur rend compte d’expériences apportant la preuve des informations. Ainsi dans un pot, les racines d’une plante perçoivent l’engrais et s’orientent vers celui-ci. Autre démonstration : un haricot, planté dans un labyrinthe obscur, pousse en zigzagant, car il « voit » où est la lumière. Avez-vous déjà vu comment un liseron s’agrippe à une autre plante ?Au début du XIXe siècle, un naturaliste suisse a observé que la sensitive refermait ses feuilles à cause des secousses sur les pavés. Puis quand la plante comprend qu’il n’y a pas de danger, elle les rouvre. Un vigneron n’hésite pas à faire écouter du Mozart à ses vignes pour avoir un vin meilleur ! D’autres reconnaissent le bourdonnement d’une abeille et pour l’attirer produisent un nectar plus sucré. Et en plus les plantes ont plein de sixième sens pour percevoir les choses. Les carnivores ont des techniques de chasse très élaborées. Allo les feuilles ! Ici les racines. Les informations récoltées sont partagées avec toute la plante grâce à des courants électriques. L’arabette des dames est la star des labos car, très résistante, elle grandit très vite et se féconde toute seule. Les plantes communiquent. La preuve, quand elles sont attaquées, elles envoient des messages aux voisines et même à des animaux ! En fin d’ouvrage, Philippe Nessmann cite les scientifiques dont les équipes ont réalisé certaines expériences. Ce documentaire, séduisant par ses très belles illustrations, offre des informations complètes et précises sur le comportement des plantes. Passionnant, il est à découvrir en famille, car les adultes y découvriront des propriétés méconnues, comme la coiffe des racines, vrai centre de contrôle. Coup de cœur pour ce « documentaire science » qui changera surement votre regard sur les végétaux, ces « êtres vivants et sensibles » que vous rencontrerez !

Philippe Nessmann, Ill. Jean Mallard, Sarbacane

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Parutions la même année

Du mouvement de la Terre. Livre 3

Cette série entraine le lecteur dans l’histoire de l’astronomie, à la rencontre de tous ceux qui, contrairement aux idées officielles, rêvent de soutenir la vérité.

Lire la suite

Paroles de machines

Alexei Grinbaum, directeur de recherches au CEA-Saclay, est spécialiste de la théorie de l’information quantique. Il s’intéresse aux questions éthiques posées par les nouvelles technologies,

Lire la suite

La semaine du jardinier heureux

Tout attire le regard ! Un lapin jardinier, des couleurs éclatantes et un très grand format ! L’autrice qui est aussi illustratrice, est une artiste de renommée

Lire la suite