Précédent
Suivant

LumièreS

Pour ces spécialistes de trois domaines différents, Jean Audouze l’astrophysique, Costel Subran les lasers et Michel Menu directeur de recherches dans les musées de France, la lumière est le dénominateur commun qui leur a donné l’idée de cet ouvrage. Comme le dit Gérard Mourou, prix Nobel de physique en 2018, dans la préface, « La lumière est essentielle pour la vie. Elle est célébrée par tous, dans des champs différents, en poésie, en peinture, en philosophie, en politique, en biologie et en physique bien sûr. ». Dans la première partie du livre, « Les lumières du ciel », Jean Audouze présente les usages qu’en font les astronomes pour déchiffrer la nature, la composition et l’évolution du cosmos. Que peut-on apprendre à partir de l’intensité des lumières célestes, de leurs couleurs, de leurs intensités et de leurs couleurs considérées ensemble ? Comment sont captées et enregistrées ces lumières ? Les informations sont accompagnées de figures comme le spectre électromagnétique, le diagramme Hertzsprung-Russell, de tableaux comme la description des différents processus nucléosynthétiques, de superbes photographies couleurs, le télescope spatial JWST qui va remplacer Hubble en 2021. Dans la deuxième partie, « Lumière des lasers », Costel Subran présente une des inventions les plus importantes pour les physiciens, celle du laser en 1960, un concentré de lumière directionnel et intense. De nombreux prix Nobel de physique ont été décernés pour cette invention (liste des prix de 1964 à 2018 avec photographies). Quels sont les différents types de laser ? Cette invention a aussi modifié des domaines entiers de la vie courante par ses applications. La photonique est la nouvelle science et technologie du XXIe siècle. Des tableaux, comme les applications en fonction des longueurs d’onde, chronologies, figures comme exemples d’opérations de fabrication de voitures, des photographies comme le laser guide d’étoiles et les produits photoniques, rendent les informations très explicites pour le grand public. Dans la troisième partie « Lumière et art », Michel Menu montre comment la lumière œuvre pour découvrir, restaurer, conserver. Il rappelle la création du laboratoire de recherche des musées de France en 1968. Une abondante iconographie, reproduction de tableaux, montre concrètement le travail effectué lors de l’examen avec différents types de lumière et après restauration. De nombreux exemples illustrent les divers moyens matériels et techniques employés par les peintres pour représenter la lumière. Un intéressant schéma montre l’analyse du célèbre Sfumato de la Joconde. Est évoquée également la lumière dans les œuvres d’art moderne comme les réalisations d’Eric Michel. Avec une abondante bibliographie. Cet ouvrage est une belle synthèse entre la science et l’art.

Jean Audouze, Costel Subran, Michel Menu, Edp sciences

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Parutions la même année

L’Année des deux dames

Deux journalistes, passionnées de voyages et de découvertes hors des sentiers battus, vont partir sur les traces de deux exploratrices parties, près d’un siècle plus

Lire la suite

La première dégustation

Tous les amateurs de vin connaissent l’art de la dégustation. Quand a eu lieu, en France, la première dégustation ? Dans cette collection dédiée à l’histoire

Lire la suite