Précédent
Suivant

Les orfèvres de la lumière

Le synchrotron SOLEIL est un accélérateur de particules d’environ 200 mètres de diamètre, utilisé comme une lampe ultra puissante. Un faisceau d’électrons, fin comme un cheveu mais très énergétique, y circule quasiment à la vitesse de la lumière, émettant un rayonnement de même nature que la lumière solaire : le spectre entier de la lumière blanche, de l’infrarouge lointain aux rayons X très durs, est ainsi accessible et permet d’analyser la matière et les matériaux, d’en révéler les propriétés les plus étonnantes, les plus prometteuses. Les domaines de recherche et d’application sont innombrables : diagnostics thérapeutiques très précoces, détection de polluants, étude de comètes, nouveaux matériaux pour l’énergie, la micro-électronique, recherches fondamentales sur les origines de la vie, archéologie… et tout commence à peine. Il y a tout juste dix ans, était décidée la construction de ce très grand instrument. Pour fêter sa première décennie, SOLEIL a accueilli en résidence le photographe Vincent Moncorgé qui, jour et nuit, a posé son regard sur ce lieu de recherche surprenant, révélant la richesse d’un kaléidoscope de compétences technologiques et humaines.Suivez le guide pour une visite d’un haut lieu de la recherche, à la rencontre du nanomonde et de ceux qui l’explorent…

Marie-Pauline Gacoin, Éditions le Pommier, 2010

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Parutions la même année

Le ciel et les planètes

  Pour un astronome en herbe, le plus important est d’observer le ciel puis d’essayer d’en comprendre les mécanismes. Après avoir décrit le matériel d’observation,

Lire la suite

La physique buissonnière

  Il s’agit d’un recueil des rubriques « Idées de physique » de la revue Pour la science. Les auteurs, chercheurs et professeurs, nous entraînent, à l’aide

Lire la suite

Ils ont du ressort !

  Quand les ressorts d’un trampoline s’allongent ou que l’on tire sur la corde d’un arc, on dit qu’ils sont « élastiques » ! C’est

Lire la suite