Précédent
Suivant

La Verticale du fleuve

Clara Arnaud, après deux récits de voyage, emmène le lecteur en Amérique centrale. Le récit commence par un évènement tragique, l’assassinat de Suyapa, une militante écologiste, de la communauté lenchua. L’autrice nous plonge au sein d’un drame familial et écologique. Les trois filles de Suyapa se retrouvent au procès des meurtriers présumés. Suyapa s’est battue contre la construction d’un barrage hydroélectrique qui va domestiquer le rio Lindo pour produire une énergie plus « propre » mais qui détruira les terres lenchuas. Le récit est captivant car il passe d’un personnage à l’autre. Guilherm, le jeune ingénieur qui a « étudié la formation des rides et des dunes sur le lit des rivières, appris à caractériser les mécanismes physiques en jeu » et pour qui c’est le grand projet de sa vie, « quelque chose de grand » ! Serena, la géologue, doit assumer sa place de femmes dans un monde majoritairement masculin. Indira, une des sœurs, biologiste, très peinée par la mort de sa mère dont elle était très proche et qui, très sensible aux bouleversements subis par le fragile écosystème, va s’impliquer totalement pour prendre la suite de son combat. Très différente de ses sœurs, elle va s’occuper de la ferme de sa mère et continuer la production de café et ainsi poursuivre ses recherches de biologiste sur les amphibiens. Benito Suarez, le maire, est un personnage « politique » prêt à tout pour arriver à ses fins : « le contexte était favorable, « l’époque était à la lutte contre le réchauffement climatique » ! Josué, un ouvrier pour qui la construction du chantier est la possibilité « d’autre chose ». Jim, l’envoyé de la Banque mondiale, est très attiré par Indira… jusqu’à renoncer à son enseignement en université. L’écriture est très belle, le talent de l’auteure transparait aussi bien dans l’amour d’Indira pour la nature, l’énergie infinie de leur grand-mère, insoumise, dans sa fabrication de céramiques que dans l’âpreté des luttes et des débats. Les rivalités entre les cadres, les incidents techniques dont certains dus aux aléas météorologiques, l’accident de Kevin, mettant en cause la responsabilité des ouvriers et les malversations dans les contrats, augmentent encore le climat angoissant. Indira pourra-t-elle, malgré des moments de découragement, apporter les preuves des impacts sur la nature causés par le barrage ? Une fois le barrage terminé, que vont ressentir les acteurs dont Guilhem ? C’est un récit très fort, âpre, émouvant, mettant en scène des portraits de femmes exceptionnelles dans un contexte de lutte écologique menée par un peuple local qui assiste à la destruction de son territoire.

Clara Arnaud, Actes sud (Babel)

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Un jour une étoile

Saïh appartient au monde de la Blanche Maison où, lorsqu’on est âgé de 6570 jours, les maraudeurs vous emportent vers une destination inconnue ! Après la

Lire la suite

Enquête sur Léonard

Francesca, 12 ans, raconte comment, après avoir découvert dans le grenier les dessins et le journal de son grand-père secrétaire et apprenti de Léonard de

Lire la suite

Parutions la même année

Mers et Océans du monde

Ce superbe album, au très grand format, embarque les enfants dans un grand voyage pour « survoler le littoral à travers le monde et le temps ».

Lire la suite

Le pouvoir des plantes

Ce livre de Valentin Hammoudi, chercheur en biologie moléculaire végétale, est une boite de pandore pour le néophyte ou le chercheur intéressé aux mille petites

Lire la suite

Le guide ornitho

C’est la 3e édition revue et augmentée de cet ouvrage de référence sur les oiseaux d’Europe, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Ce livre est

Lire la suite

Guerilla green

Voici un ouvrage, à la fois bande dessinée et documentaire sur l’écologie en ville. Cookie Kalkair, auteur spécialisé dans les sujets de société et la

Lire la suite