Précédent
Suivant

La Terre est mon amie

Comme l’explique Maïa Brami, l’être humain s’est aperçu que les ressources naturelles ne sont pas inépuisables. Avec Karine Dalsay, elles ont senti la nécessité d’ouvrir la fenêtre en grand et de s’envoler : elles ont trouvé, au cours de ce voyage dans le monde, vingt enfants qui « se retroussent les manches pour faire fleurir des initiatives inspirantes ». Partons à leur découverte ! Dans chaque pays, l’enfant raconte le contexte dans lequel il vit et ce qu’il a réalisé, les termes importants sont mis en caractères gras, avec de superbes illustrations pleine-page semblables à des tableaux et un mini-glossaire. Andria vit dans une des îles des Bahamas, un petit paradis. Mais avec le réchauffement climatique, les ouragans sont plus fréquents et le sel de l’océan s’infiltre partout et il faut « dessaler » l’eau. Les coraux aussi sont abîmés. Plus tard j’aiderai ma tante dans sa pépinière à coraux. Au Ghana, Akoua aimerait inventer le premier vélo biodégradable. Au Maroc, Naïm raconte qu’avec l’aide de scientifiques, des solutions ont été trouvées pour s’adapter au réchauffement climatique. Une illustration pleine de tendresse où Naïm caresse un arbre. En Espagne, José est fier de son village, c’est le premier à avoir choisi le commerce équitable. En Indonésie, Melati vit dans un village aux maisons de toutes les couleurs. Mais les gens jettent leurs ordures partout ! Avec sa sœur ils font de l’« upcycling » , art de créer des merveilles avec des matériaux usagés. À La Barbade, les enfants récupèrent les huiles qui ont servi à cuisiner. Puis elles sont transformées en « biocarburant ». Son rêve : recycler les bouteilles de plastique pour en faire des planches de surf. Au Bhoutan, Sonam raconte que les voitures sont électriques, que l’école aide à s’épanouir. L’idée de réussite est remplacée par celle du bonheur ! Au Kazakhstan, Dana raconte qu’il y a beaucoup de soleil et de vent, idéal pour développer le solaire, l’éolien et les énergies renouvelables. Au Chili, Aurora explique qu’ils ont repris une technique ancienne pour récupérer de l’eau : « Le miracle des attrape-nuages ». En fin d’ouvrage une grande carte avec la localisation des vingt pays où habitent les enfants. Un docu-fiction offre un fabuleux voyage à la rencontre d’enfants qui racontent, chacun à leur manière, avec de superbes illustrations, comment ils font tout leur possible pour vivre en harmonie avec la nature.

Maïa Brami, Ill. Karine Dalsay, Saltimbanque

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Le cannabis ?

Comment évolue la consommation chez les jeunes ? Comment le cannabis agit sur le cerveau ? Traitée par double-page résolument graphique, avec des chiffres et

Lire la suite

Avions mythiques

On se croirait en plein ciel grâce au grand format de cet album qui montre des avions qui ont marqué l’histoire. Chaque avion est présenté

Lire la suite

Parutions la même année