Précédent
Suivant

La Terre est mon amie

Comme l’explique Maïa Brami, l’être humain s’est aperçu que les ressources naturelles ne sont pas inépuisables. Avec Karine Dalsay, elles ont senti la nécessité d’ouvrir la fenêtre en grand et de s’envoler : elles ont trouvé, au cours de ce voyage dans le monde, vingt enfants qui « se retroussent les manches pour faire fleurir des initiatives inspirantes ». Partons à leur découverte ! Dans chaque pays, l’enfant raconte le contexte dans lequel il vit et ce qu’il a réalisé, les termes importants sont mis en caractères gras, avec de superbes illustrations pleine-page semblables à des tableaux et un mini-glossaire. Andria vit dans une des îles des Bahamas, un petit paradis. Mais avec le réchauffement climatique, les ouragans sont plus fréquents et le sel de l’océan s’infiltre partout et il faut « dessaler » l’eau. Les coraux aussi sont abîmés. Plus tard j’aiderai ma tante dans sa pépinière à coraux. Au Ghana, Akoua aimerait inventer le premier vélo biodégradable. Au Maroc, Naïm raconte qu’avec l’aide de scientifiques, des solutions ont été trouvées pour s’adapter au réchauffement climatique. Une illustration pleine de tendresse où Naïm caresse un arbre. En Espagne, José est fier de son village, c’est le premier à avoir choisi le commerce équitable. En Indonésie, Melati vit dans un village aux maisons de toutes les couleurs. Mais les gens jettent leurs ordures partout ! Avec sa sœur ils font de l’« upcycling » , art de créer des merveilles avec des matériaux usagés. À La Barbade, les enfants récupèrent les huiles qui ont servi à cuisiner. Puis elles sont transformées en « biocarburant ». Son rêve : recycler les bouteilles de plastique pour en faire des planches de surf. Au Bhoutan, Sonam raconte que les voitures sont électriques, que l’école aide à s’épanouir. L’idée de réussite est remplacée par celle du bonheur ! Au Kazakhstan, Dana raconte qu’il y a beaucoup de soleil et de vent, idéal pour développer le solaire, l’éolien et les énergies renouvelables. Au Chili, Aurora explique qu’ils ont repris une technique ancienne pour récupérer de l’eau : « Le miracle des attrape-nuages ». En fin d’ouvrage une grande carte avec la localisation des vingt pays où habitent les enfants. Un docu-fiction offre un fabuleux voyage à la rencontre d’enfants qui racontent, chacun à leur manière, avec de superbes illustrations, comment ils font tout leur possible pour vivre en harmonie avec la nature.

Maïa Brami, Ill. Karine Dalsay, Saltimbanque

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

En avant la musique !

Tout le monde est touché par la musique et particulièrement les jeunes ! Toutes les réponses aux interrogations sur la musique sont données sur une double

Lire la suite

Abysses

Ce superbe ouvrage raconte l’odyssée des hommes sous la mer depuis la naissance de l’océanographie aux robots téléopérés d’aujourd’hui. Une iconographie exceptionnelle accompagne cette histoire

Lire la suite

Animaux en danger

Dans la « lettre de Martin », l’auteur fait part de son inquiétude vis-à-vis de la plus ou moins grande menace qui pèse sur ces trente animaux

Lire la suite

Le livre extraordinaire des requins

Dans cette collection « le livre extraordinaire » composée de onze ouvrages, ce nouveau titre propose une sélection d’espèces les plus extraordinaires des requins parmi les 500

Lire la suite

Parutions la même année

Le chêne

Et si un chêne vous racontait la vie dans la forêt ? Ce bel ouvrage est la voix-off du film réalisé par Laurent Charbonnier, spécialiste du

Lire la suite

Mon cahier forêt

Élisa et Arthur invitent le jeune public à les suivre dans les différentes sortes de forêts localisées sur une grande carte de monde. Dans cet

Lire la suite