Précédent
Suivant

La Lune Du voyage réel aux voyages imaginaires

Cet ouvrage est le catalogue de l’exposition qui a lieu au Grand Palais, pour la célébration du cinquantenaire des premiers pas de l’homme sur la Lune. C’est l’occasion de raconter les longues relations que l’homme a eu avec la Lune depuis l’Antiquité à travers des œuvres d’art. Bâti sur le même plan que l’exposition, il comporte cinq parties. La première partie débute par les photographies de la NASA du « voyage réel » puis revenant sur Terre, sont évoqués les « voyages imaginaires » dont le texte fondateur date du IIème siècle après J.-C. , « l’histoire véritable ». De nombreux fac-similés d’œuvres sont reproduits. Cyrano de Bergerac, Jules Verne, films, et réalisations dont la fusée rose de Sylvie Fleury, « une fusée, c’est féminin! ». Ensuite sont présentées toutes les manières d’observer la Lune avec des lunettes ( Thomas Harriot, 1609, Galilée), la science révolutionnaire de Kepler, la cartographie de la Lune. de J.D.Cassini, 1679 et les premières photographies (les frères Henry ,1890). Dans la troisième partie sont présentées les trois visages de la Lune, Lune caressante, l’astre changeant (calendriers lunaires) et l’astre des ténèbres évoqués dans de nombreux tableaux et sculptures. Différentes installations d’artistes contemporains séduisent le public : « Private Moon », de Léonid Tshklov, installation de 5 caissons lumineux une installation vidéo « Moon is the oldest TV » pour 11 moniteurs ; « Lunatique neonly » de François Morellet, installation avec néons et transformateurs ; installation de dizaines de globes lunaires d’Ange Leccia, évoquant le monde de l’enfance. La quatrième partie montre que la « Lune est une personne » depuis l’Antiquité, statuette du dieu-lune en Égypte, en Orient, en Afrique et dans les contes européens. Enfin la Lune est « une invitation à la beauté », une invitation à une promenade dans l’art. « Nuits de pleine Lune » peintes dans différents tableaux (Charles Guilloux, Millet), la Lune « compagne des poètes » dans une anthologie poétique de 1350 à 1968( de François Pétrarque à René Char avec en fin d’ouvrage le superbe tableau « La nuit de Lune. Bosphore », de Ivan Aïvazovski) qui incite à la contemplation et à la rêverie ! Cette somme incomparable de documents dans différentes disciplines fait de cet ouvrage une référence incontournable sur la Lune.

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Montagnes

Après Jungles et Océans dans la même collection, les enfants sont invités à partir à travers le monde à la découverte des montagnes. Comme s’ils

Lire la suite

Pourquoi les pandémies ?

Après les Transhumanistes, le Climat et Pourquoi la conquête spatiale, paraît dans cette collection, sur un thème de grande actualité, « Pourquoi les pandémies ? ». Florence Pinaud,

Lire la suite

Parutions la même année

L’abominable secret du cancer

Frédéric Thomas est biologiste de l’évolution, directeur de recherche au CNRS et codirecteur du Creec (centre de recherches écologiques et évolutives sur le cancer). Il

Lire la suite

Une année avec le vent

Des triangles, des carrés, des traits… sur des double-pages de couleurs différentes : rose, blanc, bleu, orange… Mais qui trace ces figures ? Des cerfs-volants, des nuages,

Lire la suite