Précédent
Suivant

La belle histoire des merveilles de l’Univers

Dans cette belle collection d’histoire des sciences, les deux auteurs, astrophysiciens à l’Institut d’Astrophysique de Paris (IAP), invitent à voyager dans l’histoire, l’espace et le temps pour retracer l’histoire de l’Univers. L’ouvrage est organisé en cinq parties sur un plan chronologique depuis L’univers des Anciens à l’univers extragalactique en passant par le système solaire puis celui des étoiles. Comme dans tous les titres de cette collection, chaque thème est présenté sur une double page avec sur la première, une frise chronologique, une illustration légendée, les explications avec des renvois vers d’autres articles et sur l’autre page, une superbe illustration. L’iconographie est remarquable, présentant des photographies, des reproductions de documents anciens et de peinture, des objets scientifiques et des portraits d’astronomes. La première photographie est celle de la voie lactée, celle que les anciens déjà regardaient. Savez-vous qu’on a pu reconstituer la machine d’Anticythère, un extraordinaire calculateur planétaire datant de plus de 2000 ans ? Le plus grand astronome du XVIe siècle fut Tycho Brahé dont les observations, « les meilleures que l’Homme ait faites à l’œil nu », ont permis à Johannes Kepler d’établir ses célèbres lois. À partir de 1961 a débuté l’exploration du système solaire. La sonde Mars Reconnaissance Orbiter a envoyé des clichés intrigants de la planète. L’objet fabriqué par l’homme qui aujourd’hui s’éloigne le plus vite du Soleil est la sonde Voyager 1. Le premier astronome à avoir pratiqué une étude approfondie des étoiles fut William Herschel avec son télescope, le plus grand au XVIIIe siècle. Lancé en 1990, le télescope spatial Hubble a donné des images d’une netteté sans égal qui ont suscité un grand intérêt de la part du public, comme en témoigne le cliché d’une région de la Nébuleuse de la Carène. Aujourd’hui le télescope spatial James Webb a assuré la succession. Un de ses premiers objets imagés est la nébuleuse NGC 3132, représentant un exemple d’étoile de faible masse en fin de vie. À partir de 1920 on découvre qu’il existe des « univers-îles », des galaxies comme la nôtre. Grâce à des interféromètres d’une précision fabuleuse, en septembre 2015, a été détecté le passage d’une onde gravitationnelle. Depuis les trois interféromètres existants en détectent une par semaine. Ces quelques exemples de découvertes, dans chaque grande période, montrent la richesse des informations illustrées d’une exceptionnelle iconographie.

Jean-Yves Daniel, Alain Riazuelo, Deboeck (La belle histoire de)
5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Le Pérou avant les Incas

Des fouilles et des études effectuées depuis trente ans ont permis de révéler les cités complexes et organisées sur la côte nord du Pérou avant

Lire la suite

L’art abstrait

Plusieurs titres parus dans une collection documentaire pour jeune public pour s’initier à l’art. Celui-ci est notre coup de cœur car les œuvres représentées sont

Lire la suite

Parutions la même année

Moi le blob

Vous croyez tout savoir sur cet être unicellulaire, le blob ? Eh bien, en lisant tout ce que raconte le blob, vous allez découvrir qu’il est

Lire la suite

Au nom des requins

Ce livre est né d’un tête à tête exceptionnel que lui a accordé Lady Mystery, un grand requin blanc femelle. « Deux minutes de plénitude et

Lire la suite