Précédent
Suivant

Françoise Héritier, la biographie

Françoise Héritier, anthropologue spécialiste de l’Afrique, élue au Collège de France, a mené d’importants travaux sur la parenté. Gérald Gaillard, anthropologue, a mené aussi des recherches en Afrique. Dans la préface, Michelle Perrot évoque son rôle public au Conseil national du sida. La différence des sexes fut un de ses grands domaines d’intervention publique. Elle a publié « Masculin/Féminin », une somme indépassable parue en 1996 et 2002. Gérald Gaillard retrace sa vie professionnelle et les aspects pas toujours très connus de sa vie publique. Il souhaite aussi faire part de son travail sur le terrain, une part essentielle de son œuvre et de son engagement féministe. Cet ouvrage est structuré, selon un plan chronologique, en dix chapitres révélateurs de son œuvre et de ses engagements : La jeune femme et les jeunes gens, L’Afrique des Izard et le Laboratoire, La parenté et l’ethnographie des Samo, Ethnographie Samo et calculs de parenté, Au Collège de France, Activités institutionnelles, Les complexités de l’alliance, l’inceste du deuxième type, les parentés de lait et spirituelle, Masculin/ Féminin, Militante socialiste et Féminisme et fantaisies. Le lecteur sera très intéressé par la restitution du contexte intellectuel et social durant sa vie. Lors de sa jeunesse à l’université, elle côtoie « les jeunes gens de la Sorbonne » qui deviendront célèbres dont Claude Lévi-Strauss. L’un deux, Michel Izard, en 1957, l’invite à le rejoindre en Afrique. Elle se déclarera « habitée par le terrain ». Quand elle revient, en 1963, à Ouagadougou, elle va travailler sur la question de parenté. En 1965, l’EPHE la détache au laboratoire d’anthropologie sociale sous la direction de Lévi-Strauss. L’auteur a souhaité transcrire, à grands traits, son « ethnographie des Samo et calculs de parenté » car elle est restée assez confidentielle. En 1978, le CNRS lui décerne sa médaille d’argent au titre des sciences humaines. En 1980, elle est nommée directrice d’études à l’École Normale des Hautes Études en sciences sociales (EHESS). En 1980, Claude Lévi-Strauss la désigne à sa propre succession en créant une chaire d’étude comparée des sociétés africaines au Collège de France. En 1981, elle publie « L’Exercice de la parenté ». La médecine la déclare atteinte d’une polychrondrite atrophiante. Sa réaction est de se jeter dans le travail ! Elle accède à des responsabilités nationales. Elle fera partie entre autres du « Comité consultatif national d’éthique », « Le haut Conseil de la population et de la famille », « le Conseil national du sida ». Elle publie en 1994 « les deux sœurs et leur mère, Anthropologie de l’inceste » (Odile Jacob), en 1996 « Masculin / Féminin ». et le deuxième volume en 1996. Elle est devenue une « figure intellectuelle engagée dans la critique de la domination sexiste ». En 2006, elle participe à la création d’un « Institut Émilie du Châtelet ». En 2008, est tourné un film « Françoise Héritier, la pensée de la différence ». Quoique sérieusement handicapée, elle est toujours très active. En 2010, elle publie « Retour aux sources », un récit sur le terrain Samo et dirige l’ouvrage « Hommes, femmes. La construction de la différence ». Elle est favorable au mariage de personnes de même sexe et la possibilité d’adoption. Paru en 2017, « Au gré des jours » (Odile Jacob) est « une fugue d’émotions, de bribes de souvenirs et de commentaires sur la remémoration ». Elle s’éteint en novembre 2017. Elle aura lutté toute sa vie pour un monde meilleur. Gérald Gaillard, dans sa biographie, rend un bel hommage à l’œuvre et aux engagements de Françoise Héritier, une grande savante qui est un modèle pour les femmes.

Gérald Gaillard, Michelle Perrot (Préf.), Odile Jacob

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Parutions la même année

La vie sur notre planète

« Ce livre vous conte et vous montre la grande Histoire de la vie sur Terre » écrit Antoine Balzeau, paléoanthropologue dans la préface. Les scientifiques, grâce

Lire la suite

Les migrants du temps

Cette bande dessinée est la dernière de la collection « les futurs de Liu Cixin », le quinzième récit de l’écrivain de science-fiction Liu Cixin qui ont

Lire la suite